La vie

La Vie est continuellement en mouvement. Ce qui semblait être la vérité dans le passé a maintenant perdu sa fraîcheur dans l’instant.

Le temps ne conserve pas la Vérité pour que vous la dégustiez plus tard. 

Vous l’interprétez et la gardez en réserve seulement pour vous sécuriser.

Rechercher la vérité dans le passé équivaut à tenter de redonner goût et vitalité à des aliments flétris afin qu’ils reprennent vie. 

Ce qui vous est offert dans l’instant, accueillez-le sans l’alourdir de vos jugements et alimentez-vous de seconde en seconde dans les grands jardins frais de la Vie.

Laissez éclater les barreaux de votre prison imaginaire et regardez votre monde tel un oiseau qui vole librement dans le ciel. Regardez-le avec une curiosité enfantine. Les indices sont là, vivants, si près de vous que vous ne les voyez pas. 

Vous n’avez pas à mériter la Vérité. Vous n’êtes pas non plus les victimes d’un monde fou. Vous rêvez, tout simplement, et vous l’avez oublié.

Betty. La fraîcheur de l’instant. Accarias L’Originel. 2013