La Source
et la soif

Une invitation à l’ouverture
pour trouver sa voie

Saint-Exupéry. Terre des hommes

Saint-Exupéry. Terre des hommesEt je regagnais mon wagon. Je me disais : ces gens ne souffrent guère de leur sort. Et ce n’est point la charité ici qui me tourmente. Il ne s’agit point de s’attendrir sur une plaie éternellement rouverte. Ceux qui la portent ne le...

Fra Angelico. Salutations

Fra Angelico. SalutationsJe te salue. Je suis ton ami et mon amour pour toi est profond.Il n’y a rien que je puisse te donner que tu n’aies déjà ; mais bien que je ne puisse te donner plus, tu peux prendre beaucoup…Le ciel ne peut venir à nous à moins que nos cœurs...

Jeunes d’aujourd’hui, vieux à venir

Jeunes d’aujourd’hui, vieux à venir « Ce qui me tourmente, ce ne sont ni ces creux, ni ces bosses, ni cette laideur. C’est un peu, dans chacun de ces hommes, Mozart assassiné. »                                                                             Saint-Exupéry...

Du tout à l’égo au Tout uni vers

Du tout à l’égo au Tout uni vers Du tout à l’égo au Tout uni vers.« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Lavoisier Toute connaissance de soi commence, sans aucun doute, par savoir pour qui je me prends !Face au « moi » psychologique, concret,...

Stafford. Tiens-toi prêt

Stafford. Tiens-toi prêt A partir d’ici, de quoi veux-tu te souvenir ?De la lumière du soleil qui grignote un sol brillant ?De l’odeur de vieux bois qui plane, du bruit adoucide l’extérieur qui emplit l’air ? Offriras-tu jamais plus beau cadeau au mondeque le respect...

Milosz. Du vent et de la pluie

Du vent et de la pluie C’est à la patience qu’on mesure l’amour. Un pas égal et sûr : c’est là l’allure de l’amour, qu’il chemine entre deux haies de jasmin, au bras d’une fille, ou seul, entre deux rangées de tombeaux. Patience… Car il faut que la prière soit jeûne...

Milosz. Solitude

Milosz. Solitude Je me suis réveillé sous l’azur de l’absence Dans l’immense midi de la mélancolie.L’ortie des murs croulants boit le soleil des morts.      Silence. Où m’avez-vous conduit, Mère aveugle, ô ma vie ? Dans quel enfer du souvenir où l’herbe pense, Où...

Bing Xin. En partance

En partance Les myriades d’étoiles scintillent sur le fond bleu du ciel Qui n’a jamais perçu ce qu’elles se disent? Au plus profond du silence chacune de sa faible clarté Rend à ses compagnes un secret hommage Fleur qui pousse dans les cailloux entre les rails une...

Lusseyran. Le monde commence aujourd’hui

Lusseyran. Le monde commence aujourd'huiNous passons notre temps à préférer les idées que nous avons du monde au monde même. L’égoïsme n’est qu’une forme, et très particulière, de cette préférence totale. Ce qui m’empêche de lire dans la pensée d’autrui, ce n’est pas...

Krajcberg (1921-2017)

Krajcberg (1921-2017) Fabriqués de bois et vivifiés de sève, nous sommes de la même et unique espèce.Totems forestiers que chaque coup de griffes, de stries, de cicatrices,Font monter vers le haut, vers le ciel, vers l’infini.Nous croissons avec nos racines...

Monet. La pie. 1868

Monet. La pie. 1868 Lumière hivernale et gelée blanche qui recouvrent, pour un temps, nos préoccupations existentielles. Sereine transformation à venir pour celui prêt à l’imprévisible, à l’inattendu, à l’indicible. A l’inouï même.

Corot. Le chemin de Sèvres. Vue de Paris. 1865

Corot. Le chemin de Sèvres. Vue de Paris. 1865 Est-ce le mental asin qui conduit mon cheminement ou bien est-ce, tout simplement, que le courant de la vie qui me conduit ? Ainsi me laissant aller, je jouis de ce qui se passe, paisiblement et sans attente. Bénédiction...

Ruga. Au temps des anges

Ruga. Au temps des angesLe vivant est spontanéité, jeu d’une création qui ne procède d’aucune origine, d’aucune fin, d’aucun devenir ; il se manifeste sans corrompre les résultats de son action, car celle-ci n’a pas de fin en soi et ne se limite à aucun objet....

Prière de Negro spiritual

Prière de Negro spiritualCombien de temps, Seigneur, combien de tempsDois-je rester dans ce monde si triste ?Combien de temps, Seigneur, combien de temps,Seigneur Dieu, faut-il que j’existe ? J’ai fait ce que j’ai pu : j’ai travaillé ;Combien de temps, mon...

Prière d’Emahó

Prière d'Emahó Êtres humains.Ne craignez rien.J’ai toujours été à vos côtés.Nuit et  jour.Même dans  vos  rêves.Dans une  ombre ou deux.Même quand vous aviez faim.J’étais là dans vos moments tranquilles.J’étais là quand vous étiez si déchirés.Je ne vous ai  jamais ...

Tagore. L’offrande lyrique

L'offrande lyrique Lumière ! Où est la lumière ? Qu’elle s’anime au feu rutilant du désir ? Voici la lampe, mais sans jamais le vacillement d’une flamme — est-ce là ton destin, mon cœur ? La mort, ah ! pour toi serait de beaucoup préférable. La misère frappe à ta...

Wainhouse. Sur le champs de bataille

Wainhouse. Sur le champs de batailleCe qui semble se produire dans le monde n’est toujours que l’effet projeté de ce que croit le rêveur. Il n’y a pas d’exception à cette loi. Le refus de la paix, qui pourtant repose en lui, devient manifeste sur les champs de...

Shûnyatâ. De la tranquillité

Shûnyatâ. De la tranquillitéDans la lucidité unifiante établie et équilibrée de l’Immanence et de la Transcendance, de la Présence et de l’Être, l’ego cesse d’usurper. Dès l’instant où le monde est connu pour n’être qu’un rêve, l’effort pour « devenir » fait place à...

Haïkus du débutant

Haïkus du débutant Les champs de luzerneLe chant des oiseauxSilence sur les hauteurs Vent frais, ciel de cotonDécorJe marche d’un bon pas Splendeur du prunierAdoucissant ma peineSilence entre les gouttes Labeur achevé au soleil couchantFeu de boisRéjouissance Rosée...

Prière de Khalil Gibran

Prière de Khalil Gibran Vous priez en votre détresse et en votre besoin ; puissiez-vous prier aussi dans la plénitude de votre joie et en vos jours d'abondance.Car la prière, qu'est-elle sinon l'expression de votre être dans l'éther vivant ?Et si c'est pour votre...

Thakar. Dévotion

Thakar. DévotionLa flamme de la liberté.J’ai cherché la LibertéDans les temples et les églises, Dieu y était captifDans des cages faites de main d’homme.J’ai cherché la LibertéDans la théologie et la philosophie,La pensée y était geléeLa Vie y était de glace.J’ai...

Pasolini. Interrogation

Interrogation Adulte ? Jamais. Jamais : comme l’existenceQui ne mûrit pas, reste toujours verte,De jour splendide en jour splendide.Je ne peux que rester fidèleA la merveilleuse monotonie du mystère.Voilà pourquoi, dans le bonheur,Je ne me suis jamais abandonné....

Kazantzaki. Lever les voiles

Kazantzaki. Lever les voilesCalmement, clairement, je regarde le monde et je dis : tout cela, que je contemple, que je perçois, que je savoure, que je flaire et que je touche, tout cela est une fiction de mon esprit.C’est à l’intérieur de mon crâne que se lève et se...

Buber. Le chemin de l’homme

Buber. Le chemin de l'hommeEn quoi consiste le conflit intérieur décisif. Il s’agit du conflit entre trois principes dans l’être et dans la vie de l’homme : le principe de la pensée, le principe de la parole et le principe de l’action. Tout conflit entre moi-même et...

Haïkus et courts poèmes 1

Haïkus et courts poèmes 1 Il en est ainsi de notre vie sur terre, comme une étoile de l’aube, une bulle sur l’eau, une goutte de rosée, un éclair dans le ciel d’été, un rêve dans ce monde flottant.           Issa. 1763 – 1828   Tombée de la branche Une fleur y...

Madame Guyon. Qui cherche trouve

Madame Guyon. Qui cherche trouveOn pourra alléguer ce passage: Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas. Cependant il ne doit point faire de difficulté, parce que le même Dieu, qui ne peut point se contrarier Lui-même, a dit: Qui cherche trouve. Celui qui...

Frank Horvat

Frank Horvat. La tour Eiffel. 1956 C’est par où la sortie ?La nature humaine a transformé la nature qui l’a précédée. Pour quels bienfaits ?Peu importe car je suis là où je suis et nulle part ailleurs. Et c’est à moi qu’il appartient de choisir le monde que je veux....

La conscience en sursis

La conscience en sursisIl n’est qu’une réponse qui n’a pas de pourquoi et c’est Je suis. « Ne méditez pas – soyez !Ne pensez pas que vous êtes – soyez !Ne pensez pas à l’être – vous êtes ! »          Ramana Maharshi. Sois ce que tu es. Les mystères d’aujourd’hui ont...

Sieff. Vallée de la mort. Californie. 1977

Sieff. Vallée de la mort. Californie. 1977 Une fois que nos pasAuront imprimé sur le sableLa poussière que nous seront devenus,Que restera-t-il de nous ?Quelques traces bientôt balayées par le doux vent de l’hiver.

Hayama Hiroshi. Pays de neige. 1956

Hayama Hiroshi. Pays de neige. 1956 Nos pieds reposent sur des ponts suspendus. Nos mains s’agrippent à du vide glacé. Nos cœurs trépignent par-delà les montagnes, L’esprit dispose de nos pas pour orienter notre vie.

Caulier. Mon amie la rose

Caulier. Mon amie la rose On est bien peu de choseEt mon amie la roseMe l´a dit ce matin.A l´aurore je suis néeBaptisée de roséeJe me suis épanouieHeureuse et amoureuseAux rayons du soleilMe suis fermée la nuitMe suis réveillée vieille Pourtant j´étais très belleOui...

Valéry. Vivre, je respire

Valéry. Vivre, je respireC’est un état suprême, où tout se résume en vivre, et qui refuse d’un sourire qui me vient, toutes les questions et toutes les réponses… VIVRE… Je ressens, je respire mon chef d’œuvre. Je nais de chaque instant pour chaque instant. VIVRE ! JE...

Le Saux. La montée au fond du cœur

Le Saux. La montée au fond du cœurCherche Dieu jusqu’à ce que tu le trouvesau-delà de toute pensée de lui et de tout sentiment de lui,au-delà de la pensée que tu as de son impensabilité,au-delà du sentiment de son « inexpérimentabilité ».Et pour chercher Dieu,...

Prière de Yunus Emré

Prière de Yunus Emré Le vin divin que j’ai bu,M’a ôté ma raison.Je me sens perdu et léger,Comme fondu dans Sa beauté.Ton silence me vide de moi-même,On dirait que je ne t’ai connuQue pour connaître ma servitude.Si je n’ai pu croiser ta route,Etant somme toute simple...

Tout est nourriture

Tout est nourriture « Tout est nourriture ». Shatapatha Brâhmana (commentaire sur les Védas) Tout est nourriture pour le Tout dont je suis issu. Alimentations pour le corps, relations pour le cœur, réflexions pour la conscience et révélations pour l’esprit. Tout ce...

Harding. Vivre sans tête

Harding. Vivre sans têteLe plus beau jour de ma vie – ma nouvelle naissance en quelque sorte – fut le jour où je découvris que je n’avais pas de tête. Ceci n’est pas un jeu de mots, une boutade pour susciter l’intérêt coûte que coûte Je l’entends tout à fait...

René Laubiès

René Laubiès. 1922 – 2006 Mon imagination projette ce qui est en moi. Et j’aperçois dans cette touche, cette tâche, cette trace… un moinillon zen se laissant aller au gré des vents, n’allant ni contre eux ni avec. Simplement un personnage indéfini comme...

Roustang. Un secret

Roustang. Un secretSe retirer, comme il l'a fait tant de fois, dans le vide de la parole réfutée, par toute parole vide de son sens. Se tenir a l'écart pour exercer le non-savoir, se mettre a l'écart pour retrouver le commencement. Le degré zéro de l'existence,...

Redon. Le Bouddha. 1910

Redon. Le Bouddha. 1910 Le Bouddha intérieur est celui qui a traversé les chemins et les détours ; est celui qui a verticalisé la terre et le ciel ; est celui qui s’est fait de son expérience une tunique de l’unique.

Sagesse de Montaigne

Sagesse de Montaigne Mon opinion est qu’il faut se prêter à autrui et ne se donner qu’à soi-même. La plupart de nos occupations sont comiques. Il faut jouer notre rôle comme il faut, mais comme le rôle d’un personnage emprunté. Quand je danse, je danse ; quand je...

Piero della Francesca. La résurrection du Christ. 1463

Piero della Francesca. La résurrection du Christ. 1463 Y aura-t-il un Homme en éveil face à ce monde dormant ?Non seulement en éveil mais aussi en éclaireur d’un nouveau monde ?Ce n’est plus une brebis qui s’est égarée, c’est tout le troupeau.Y aura-t-il un homme...

Monastère Ste Catherine. Mont Sinaï. L’échelle de l’Ascension divine. XIIème siècle

Monastère Ste Catherine. Mont Sinaï. L'échelle de l'Ascension divine. XIIème siècle Entre le monde d’en-bas qui prieet le monde d’en-haut qui espère,une échelle se dresse à tous les pèlerinssoumis aux tentateurs des choses terrestres. Le seigneur à toujours les bras...

Dieuzaide Jean (1921 – 2003)

Dieuzaide Jean (1921 – 2003) Il t’appartient de choisir ton chemin :D’aller vers la nouveauté de la mer,De retourner sur le connu de tes pas. C’est à chacun de faire de sa vie un paradis ou un enferUne fois compris que les autres n’y sont pour rien.Etre un passant ou...

Morin. L’Unicité

Morin. L'UnicitéLes deux aspects, unicité et multiplicité, sont toujours inséparables. Mais on ne peut pas les penser ni les définir en même temps ! Jamais la pensée ne pourra saisir l’unicité même si elle tente de la définir. A chaque fois que nous pensons en tant...

Prière du peuple Ojibwa

Prière du peuple Ojibwa O grand esprit, dont j’entends la voix dans les vents et dont le souffle donne vie à toutes choses, écoute-moi :Je viens vers toi comme l’un de tes nombreux enfants ; je suis faible…je suis petit…j’ai besoin de ta sagesse et de ta...

Prière de Brassens. Le rosaire de Francis Jammes

Prière de Brassens. Le rosaire de Francis JammesPar le petit garçon qui meurt près de sa mèretandis que des enfants s’amusent au parterre ;et par l’oiseau blessé qui ne sait pas commentson aile tout à coup s’ensanglante et descendpar la soif et la faim et le délire...

Boubat. Rivage du Soi

Rivage du Soi Le long de la plageAux rives du Gange. Du Nil au MississipiAprès une longue routeOn découvre l’OUVERT.L’amoureux de la lumièreS’accorde avec le signe de l’infini : ∞.L’homme libre devant la merSe prend au jeu des vagues et des nuages.Il participe à la...

Brassaï. Les escaliers de Montmartre. 1937

Brassaï. Les escaliers de Montmartre. 1937 Dans une rue pavée de bonnes intentions (comme l’enfer), l’escalier descend vers la lumière. Il ne s’agit plus ni de haut ni de bas, seulement d’entreprendre un voyage. Je ne suis pas seul pour cette aventure, des arbres...

Cyrulnik. La nuit résiliente

Cyrulnik. La nuit résilienteDonner sens à une épreuve même tragique, c'est mettre dans son âme une étoile du berger qui indique la direction. Il faut alors marcher, rêver, réfléchir et rencontrer ceux qui nous aident à élaborer. Rabelais disait « élabourer »,...

Tchekhov. Nous nous reposerons

Tchekhov. Nous nous reposeronsNous devons vivre. Nous allons vivre, oncle Vania. Passer une longue suite de jours, de soirées interminables, supporter patiemment les épreuves que le sort nous réserve. Nous travaillerons pour les autres, maintenant et jusqu’à la mort,...

Michael Kenna

Michael Kenna. Arbre du lac Biwa. 2001 Jeu de noir et blanc. Je d’ombres et de lumière. J’ois le souffle des vents. Joie du silence.

Pontalis. Traversée des ombres

Pontalis. Traversée des ombresHeureusement nous rêvons. Nos rêves sont propices aux métamorphoses. Ils sont le lieu de nos pensées désordonnées. Ce désordre nous trouble, nous inquiète. Alors nous nous empressons par l'oubli d'effacer nos rêves, ces dangereux...

de Hennezel. L’approche affective.

de Hennezel. L'approche affective Les aléas de la vie et du développement de la personne humaine, de la naissance à la mort, tracent l’histoire de cet « être de contact » que nous sommes. Lorsque nous étions enveloppés par le liquide amniotique, portés, bercés par le...

Akeji Sumiyoshi.

Akeji Sumiyoshi. Eclatement Absorption Rayonnement Pulsation. Détachement, Danse cosmique au cœur de l’être,Sans durée, sans doute, sans désespoir !

Hampâté Bâ. A la jeunesse

Hampâté Bâ. A la jeunesseIl a commencé par chercher en lui-même, se donnant beaucoup de peine pour se découvrir et bien se connaître, afin de pouvoir ensuite se reconnaître en son prochain et l'aimer en conséquence. Il souhaiterait que chacun de vous en fasse autant....

Morin. Le parti d’Éros

Le parti d’Éros Ayez la forte attitude D’affronter les incertitudes Avec force et courage Sans imprécations ni rage Espérons que le Covid Malgré ses tentacules Cessera d’être avide De nos chères cellules Allez au devant de la vie Soyez en inassouvi Allez soyez véloce...

Dürer. Mains en prières. 1508

Dürer. Mains en prières. 1508 Mains jointes qui ne sont pas en imploration mais en reconnaissance. Mains sans visage comme le prolongement de l’esprit invisible. Mains offertes à tous les vents de la vie. Mains entrouvertes qui soufflent à l’oreille de Dieu.

Prière d’Ignace de Loyola

Prière d'Ignace de Loyola Seigneur, prends ma mémoire,je ne veux pas me souvenir.Prends mon intelligence,je ne veux pas penser.Prends ma volonté,je ne veux pas raisonner.Mais si tu veux que je me souvienne,donne-moi la mémoire.Si tu veux que je pense,fais-moi...

Sagesse de Nietzsche

Sagesse de Nietzsche La croyance que rien ne change provient soit d'une mauvaise vue, soit d'une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat. Souffrir de la solitude, mauvais signe : je n'ai jamais souffert que de la multitude. La maturité de l’homme,...

Hafez. Quel est le secret ?

Hafez. Quel est le secret ?L’autre nuit, un sage est venu me dire : « Il faut que tu connaisses le secret de celui qui nous vend le vin. »Il ajouta : « Ne prends rien au sérieux. Le monde met de lourds fardeaux sur ceux qui courbent l’échine. »Puis il me tendit une...

Hugo. Chaque homme dans sa nuit s’en va vers sa lumière

Chaque homme dans sa nuit s’en va vers sa lumière Puis vous m’avez perdu de vue ; un vent qui souffleDisperse nos destins, nos jours, notre raison,Nos cœurs, aux quatre coins du livide horizon ;Chaque homme dans sa nuit s’en va vers sa lumière.La seconde âme en nous...

Prière de Ruysbroeck

Prière de Ruysbroeck Seigneur, tu es ma nourriture et mon breuvage :plus je mange et plus j’ai faim,plus je bois et plus j’ai soif,plus je possède et plus je désire. Tu es plus doux à mon palais que le rayon de miel,Au-dessus de toute douceur mesurable.Toujours...

Keshavjee. Une histoire de bouffon

Keshavjee. Une histoire de bouffonJ’avais toujours considéré que la mort, comme le malheur et la maladie, c’était de la « M ». Un de mes collègues Bouffons d’un autre pays m’avait d’ailleurs fait parvenir ce résumé fulgurant des religions : L’hindouisme :Cette « M »...

Thoreau. De la marche

Thoreau. De la marcheQu’est-ce qui fait qu’il est parfois difficile de déterminer dans quelle direction nous allons marcher ? Je crois qu’il y a un magnétisme subtil dans la Nature qui, si nous y cédons inconsciemment, nous indique la bonne direction. Il n’est pas...

Prévert. Paroles

Paroles Il ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec lesallumettesParce que Messieurs quand on le laisse seulLe monde mental MessssieursN’est pas du tout brillantEt sitôt qu’il est seulTravaille arbitrairementS’érigeant pour soi-mêmeEt soi-disant généreusement...

Spinoza. L’éternité

Spinoza. L'éternitéAprès que l’expérience m’eut appris que tout ce qui arrive la plupart du temps dans la vie commune est vain et futile, et voyant que tout ce dont j’avais peur et qui me faisait avoir peur ne contenait en soi rien de bon ni de mauvais, sinon en tant...

Packer. La question silencieuse

Packer. La question silencieuseC’est la chose incroyable à propos des différents états du corps-esprit : Ils passent. Ils vont, ils viennent. Certains persistent plus longtemps, mais ils changeront à un moment ou à un autre. L’art de vivre consiste à ne pas en faire...

Zorn. Je suis jeune

Zorn. Je suis jeuneJe suis jeune et riche et cultivé ; et je suis malheureux, névrosé et seul. Je descends d’une des familles de la rive droite du lac de Zurich, qu’on appelle aussi la Rive dorée. J’ai eu une éducation bourgeoise et j’ai été sage toute ma vie. Ma...

Prière de Martin Luther King

Prière de Martin Luther King Mon Dieu,Je suis sûr que tu es vraiEt que tu ne mens jamais.Permets que je demeure ferme dans la foiEt que je ne cède pas au doute.Non parce que ma prière est bonne,Mais parce que toi, tu es la vérité.Mon Père,Encourage et fortifie par ta...

Prière de Malek Jân Ne’Mati

Prière de Malek Jân Ne’Mati Dans la douleur, appelle-le, mon cœurEt dans le besoin, supplie ton seigneurQue dans les deux mondes, il soit ton sauveur Faible, écorché, en pleurs, dis ta douleurReste prosterné, face contre terreEt que ton appel déchire l’univers Alors...

Shakespeare. La vie comme un rêve

Shakespeare. La vie comme un rêveNos divertissements sont finis. Ces acteurs, j’eus soin de le dire, étaient tous des esprits : ils se sont dissipés dans l’air, dans l’air subtil. Tout de même que ce fantasme sans assises, les temples solennels et ce grand globe même...

Srinivasan. Se déséduquer

Srinivasan. Se déséduquerL’enfant naît démuni et prend tout de son environnement. Il s’imprègne des idées, des émotions, des pensées, des actions de son entourage. Vu son inexpérience et sa dépendance, ceci est parfaitement justifié et même indispensable à ce stade....

Goethe. Meurs et deviens

Meurs et deviens Ne le dites à nul autre qu'au sage Car la foule est prompte à l'insulte. Je veux louer le vivant Qui aspire à mourir dans la flamme. Dans la fraîcheur des nuits d'amour Où tu reçus la vie, où tu la donnas, Te saisit un sentiment étrange Quand luit le...

Campbell. Genèse du monde

Campbell. Genèse du mondeDe la conception, l’accroissement,De l’accroissement, la pensée,De la pensée, la mémoire,De la mémoire, la conscience,De la conscience, le désir.Le monde devint fécond ;Il connut la faible lueur ;Il donna naissance à la nuit,La grande nuit, la...

Castaneda. Quel est ton chemin ?

Castaneda. Quel est ton chemin ?-Y a-t-il une manière spécifique d’éviter la souffrance ? -Oui, il existe un moyen. -Une formule, une méthode, ou quoi ? -C’est la manière dont tu appréhendes les choses. Ainsi j’étais bien trop impatient, durant mon apprentissage de...

Grenier. L’instant décisif

Grenier. L'instant décisifIl existe dans toute vie et particulièrement à son aurore un instant qui décide de tout. Cet instant est difficile à retrouver ; il est enseveli sous l’accumulation de minutes qui sont passées par millions par-dessus lui et dont le néant...

Salvodo. Marie-Madeleine. 1530

Salvodo. Marie-Madeleine. 1530 Madone qui se donne au présent, Qui s’abandonne à l’instant, Vierge de tout péché, Mère de tous les hommes, Déesse du passage ; Je m’adonne à ton regard porteur d’amour

L’orphelin de l’enfer

L'orphelin de l'enfer Engendré par le fanal de l'illusion, La nature fiancée au nocturne univers, Accoucha une forme humaine d'embryon, De la complexe vie s'invagine un mystère. C'est à cela que s'apparente ma naissance : Hybride du cosmique mêlé d'écologie. Mon...

Newton. Amazing grace

Newton. Amazing graceGrâce étonnante, au son si doux,Qui sauva le misérable que j'étais ;J'étais perdu mais je suis retrouvé,J'étais aveugle, maintenant je vois. C'est la grâce qui m'a enseigné la crainte,Et la grâce a soulagé mes craintes.Combien précieuse cette...

Wang Wei. Le plein du vide

 Wang Wei. Le plein du videau milieu de ma vie je me suis épris du taosur mes vieux jours j’habite au pied de la montagne du sudquand l’envie me prend, solitaire je m’y rendsde choses si merveilleuses je suis le seul à jouirje marche jusqu’à la sourceassis, je regarde...

Miller. Séjour de paix à Epidaure

Miller. Séjour de paix à EpidaurePendant plus de trente années, j’avais erré dans un labyrinthe. J’avais goûté toutes les joies, tous les désespoirs, sans jamais connaître la signification exacte de la paix. Chemin faisant, j’avais vaincu tous mes ennemis, l’un après...

Callahan. Eleanor and Barbara. Chicago. 1953

Callahan. Eleanor and Barbara. Chicago. 1953 D’un vide originel, noir par essence, l’ombre me rappelle d’où je viens et c’est la lumière révélatrice qui l’accomplit. Cette ombre est un chemin de retour vers le Tout auquel il appartient. Les couleurs de la vie n’en...

Durix. Respirer

Durix. RespirerOh, si nous savions être conscients de la grande valeur de la respiration ! L’inspiration, c’est l’accueil, la disponibilité, la réceptivité, l’entrée dans la vie, l’ouverture au monde. L’expiration, en même temps que l’action, c’est aussi le don de...

Prière de Rilke

Prière de Rilke Fais, Seigneur, qu’un homme soit saint et grandet donne-lui une nuit profonde, infinie,où il ira plus loin qu’on n’ai jamais été ;donne-lui une nuit où tout s’épanouisse,et que cette nuit soit odorante comme des glycines,et légère comme le souffle des...

Hesse. Siddharta

Hesse. SiddhartaFais bien attention ! Mon bon ami, fais bien attention ! Le pécheur que je suis et que tu es, reste un pécheur; mais un jour viendra où il sera Brahma, où il atteindra le Nirvana, où il sera Bouddha, mais, prends-y garde : ce « un jour » est une...

Dickinson. Où ?

Où ? Notre voyage était bien engagé –Nos pieds étaient presque arrivésA cette étrange bifurcation sur la Route de l’Être –Qu’on Nomme – l’Éternité – Notre allure fut soudain entachée d’effroi –Nos pieds – avançaient – de mauvaise grâce –Devant nous – étaient des...

Doisneau. Jacques Prévert. Paris. 1955

Doisneau. Jacques Prévert. Paris. 1955 Bonheur d’être là, clope au bec et godet rempli.Solitude qui n’éloigne pas les amis absents.Introspection sans attente, réflexion sur soi et le monde sans impatience.Bonheur simple d’être là, témoin de la fuite du temps et...

Henri Cartier-Bresson

Henri Cartier-Bresson. Lac Sevan. Arménie. 1972 La confiance.La confiance de l’enfant qui se laisse porter et la confiance de l’adulte qui le porte.Ce type de confiance a beaucoup été développé par l’haptonomie. Et au-delà du geste, il y a cette foi manifestée dans...

Raine. Le royaume invisible

Le royaume invisible Nulle part Il existe un lieuPlus réel qu’iciC’est : nulle part. Du fond des pays de mémoireUne joie sans borneOuvre ses espaces, Pays de l’abandonVastes comme l’amour, élevésComme le cœur désire. Lointains, lointainsEt aussi immenses que...

Prière de Victor Hugo

Prière de Victor Hugo J'avais devant les yeux les ténèbres. L'abîme Qui n'a pas de rivage et qui n'a pas de cime Était là, morne, immense et rien n'y remuait. Je me sentais perdu dans l'infini muet. Au fond, à travers l'ombre, impénétrable voile,On apercevait Dieu...

Davy. L’homme intérieur

Davy. L'homme intérieur.L’homme est un exilé. Sa véritable patrie n’est pas la nation dans laquelle il a vu le jour ; sa vraie famille n’est point celle dont il est issu par sa condition charnelle. Sa vraie patrie est constituée par l’état dans lequel il se trouvait...

Gilles Murat

Gilles Murat. Le lac de Pushkar. Inde. 1990 Où se trouve la frontière ?Entre intérieur et extérieur ? Entre immobilité et mouvement ? Entre ténèbres et lumière ?Il n’y a d’autres limites que celles que je m’impose.Je respire de la poussière d’étoiles et je suis...

O’Keeffe. Abstraction white. 1927

O’Keeffe. Abstraction white. 1927 Pliures de ciel provenant du néant. Courbures de chairs se froissant. Fêlures de couleurs s’entrechoquant. Ascension astrale vers un cheminement vertical.

Knip. Campanile. 1810

Knip. Campanile. 1810 Les cloches font « raisonner » les consciences. Elles sonnent l’appel à l’éveil. Et chacun de suivre son chemin : le moine par sa méditation ; les pèlerins par leurs prières ; les recueillis de la chapelle. Le crâne à côté de la porte comme...

Nadeen. La farce cosmique

Nadeen. La farce cosmiqueVous pensez que vous devriez être illuminé.Vous l’êtes déjà.Vous pensez devoir suivre un chemin pour y arriver.Il n’est pas de chemins.Vous pensez que l’illumination est un but.Il n’est pas de buts.Vous pensez que vous devez vous transformer...

Lacàmera. Studio du peintre. 1938

Lacàmera. Studio du peintre. 1938 Simplicité de l’ordinaire. Un chez-soi face au lointain, une retraite sans pèlerinage.Et par une journée ensoleillée notre assemblée humaine,ré-union par-delà nos différences,l’Un démultiplié.

Prière de Saint François d’Assise

Prière de Saint François d'Assise Seigneur, faites de moi un instrument de votre paix, Là où il y a la haine, que je mette l’amour. Là où il y a l’offense, que je mette le pardon. Là où il y a la discorde, que je mette l’union. Là où il y a l’erreur, que je mette la...

Sagesse de Krishnamurti

Sagesse de Krishnamurti Il est impossible d'être à soi-même sa propre lumière si l'on est pris dans les ténèbres de l'autorité, du dogme, des conclusions. Comprendre la vie c'est nous comprendre nous-mêmes, et voilà le commencement et la fin de l'éducation. L'ignorant...

Bergamn. Silence de Dieu

Silence de Dieu Tu te plains de crier et du silence de Dieu. Tu dis que tu es enfermé, et que tu as peur d'être emprisonné à vie, bien que personne ne t'ait rien dit à ce sujet. Songe alors au fait que tu es ton propre juge et ton propre gardien. Prisonnier, quitte ta...

Baudelaire. L’étranger

L'étranger- Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis? Ton père, ta mère, ta sœur ou ton frère? - Je n'ai ni père, ni mère, ni sœur, ni frère. - Tes amis? -Vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu. - Ta patrie? - J'ignore...

La Source et la soif
La Lumière et le reflet
Le Réel et l’illusion
L’Évident et le rationnel
L’Inespéré et le désir
Le Passage et le mortel
L’Infini et le particulier
Le Soi et l’ego
Le Père et son Fils.

Ces dits de l’indicible, ces sons de l’incommensurable et ces impressions de l’inexprimable ont germé dans la fertilité de mon esprit (comme ils le font en chacun) pour former un puzzle de ma sensibilité et de ma compréhension.
Leurs auteurs m’avaient convaincu que chacun d’entre eux me révélait à la présence du Tout.
A défaut d’être un artiste, j’organise ma partition digitale selon mon éthique de vie qui correspond à ma manière de voir le monde et de percevoir celui que je porte en moi et transporte tout au long de mes déambulations.
Ainsi se sont formés des thèmes subjectif allant du personnel à l’Impersonnel, du concret à l’Absolu, de l’ego au Soi comme des échos de silence et des ricochets de ciel.
D’un tricotage intellectuel apparent, je façonne ainsi une manière de vivre.
Car comprendre et expérimenter se donne la main pour tout cheminement.

Parce que le Un s’est fragmenté jusqu’à devenir moi, c’est à partir de tous les éléments qui me constituent qu’il me sera possible d’accueillir une renaissance.
C’est ainsi qu’il n’y a pas d’uniformité qui puisse mener à l’unité. Car c’est à partir de sa condition d’être humain, personnel, unique, qu’il est vraisemblable de s’approcher de cette Unité par une existence pleinement vécue, c’est-à-dire consciente. Et il est autant de manières que d’individus.

 

Mais si l’intention est prise en solitaire, l’apprentissage, lui, est semé de passerelles. Ces textes en sont le ciment pour une inéluctable traversée. Il n’est pas de moindre rivière qui ne puisse rejoindre l’océan.
Aussi l’immense et le particulier sont faits de cette même eau.

Laisser chaque mot / image / musique s’infuser en vous, s’insinuer à travers vos doutes, vos résistances ou votre enthousiasme. Sa seule ambition, si tant est qu’elle en ait une, est de vous faire entrer en résonance avec le plus grand que soi afin de faire éclore la lucidité qui vous rendra, quoiqu’encore dans la tourmente de votre vie, un espace de croissance seul capable de réalisations parce que seul, réel.

Que chacun puisse trouver sa voie et son verbe, pour se ravir de la Voix intérieure de la communion.

A force de lectures, de relectures et de réflexions, comme des alluvions qui se déposent en notre propre terreau, la fécondation fera son œuvre de murissement. Il suffira de tirer le bon fil pour que tout se dénoue à la manière du mythe d’Ariane et du Minotaure.

Ce qui importe, en définitive, n’est-ce pas d’user cette vie pour en goûter toute la saveur infinie et ne plus être celui qui subit mais celui qui consent.
Alors il n’est plus qu’humilité, gratitude et remerciements.

Citations

Michel de Montaigne

Je n’ai rien fait aujourd’hui.
– Quoi, n’avez-vous donc pas vécu ?
C’est non seulement la plus fondamentale de vos occupations, mais aussi celle qui a le plus d’éclat.
– Avez-vous su penser et conduire votre vie ? Oui ? Alors, vous vous êtes acquitté de la plus
grande des tâches.

Albert Camus

Au milieu de l’hiver j’apprenais enfin qu’il y avait en moi un été invincible.

Ma Anandamayi

Où que vous soyez c’est là qu’il vous faut commencer le voyage

Wang Wei

Marcher jusqu’au lieu où tarit la source
Et attendre, assis
Que se lève le nuage.

Alvaro Mutis

Il est vain d’exiger de la vie davantage que cette secrète harmonie qui nous unit passagèrement au grand mystère des autres et nous permet de parcourir en leur compagnie une partie du chemin.

Semences de pensées

Rêves

Relations

Questionnements

Cheminements

Consolations

Evidences

Miscellanées

Pour ne pas oublier de rire...

Si j’étais…

 

Ce que je suis

 

Rencontres fondatrices

 

Merci de votre temps passé par ici.

Pour prolonger la rencontre, c’est à côté…

APARTÉ
Reconnaissance et gratitude à tous ces auteurs de ces vastes horizons sans qui je n’aurai pu développer une réflexion.
Qu’ils en soient, ici, vivement remerciés ou honorés.

Rythme de publications à la petite semaine …

9 + 8 =