La Source
et la soif

Une invitation à l’ouverture
pour trouver sa voie

Shankaracharya. Dis-moi qui tu es ?

Shankaracharya. Dis-moi qui tu es ?Je ne suis pas le mental, l'intellect, l'ego ou la mémoire.Je ne suis pas les oreilles, la peau, le nez ou les yeux.Je ne suis ni l'espace, ni la terre, ni le feu, ni l'eau, ni le vent.Je suis une forme de la conscience et de la...

Du tout à l’égo au Tout uni vers

Du tout à l’égo au Tout uni vers Du tout à l’égo au Tout uni vers.« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Lavoisier Toute connaissance de soi commence, sans aucun doute, par savoir pour qui je me prends !Face au « moi » psychologique, concret,...

Rilke. Qu’est-ce que l’amour ?

Rilke. Qu'est-ce que l'amour ?Ce n'est pas aussi fâcheux qu'il semble à première vue; car c'est en même temps le plus positif de la vie, que chacun ait tout en lui-même : son destin, son avenir, son espace, son monde, tout entiers. Il n'y en a pas moins des moments où...

Miller. Un témoin lucide

Miller. Un témoin lucideComme le chemin qui mène à soi-même se prolonge sur toute la vie, il ne s’arrête pas avec la fin d’une thérapie. Mais on peut attendre d’une thérapie réussie qu’elle aide à découvrir ses propres besoins véritables, à les prendre en compte et à...

Guedune. C’est comme un arc-en-ciel

Guendune. C’est comme un arc-en-cielAvec beaucoup d’effort et de volonté, réside là, tout prèsDans la détente et l’abandon.Ne t’inquiète pas, il n’y a rien à faire.Tout ce qui s’élève dans l’esprit n’à aucune importanceParce que n’a aucune réalité.Ne t’y attaches pas...

Poliakoff. Composition abstraite. 1956

Poliakoff. Composition abstraite. 1956 C’est comme un moi recomposé de pièces de peintures où chacune de mes expériences s’apparente à une couleur.Plus j’en rajoute et plus je me sens illusoirement grandi.J’ai oublié la toile immaculée.Pourtant ce patchwork en est...

Ungaretti. Vagabond

Vagabond En aucunepartiedu mondeje ne peuxm’établirA chaquenouveauclimatque je rencontreje reconnaisavec lassitudequ’une fois déjàje m’y étaishabituéEt je m’en détache toujoursétrangerJe vins au monderetour d’époques tropvécuesJouir d’un instantseul de vie initialeJe...

Camus. Sisyphe

Camus. SisypheToute la joie silencieuse de Sisyphe est là. Son destin lui appartient. Son rocher est sa chose. De même, l’homme absurde, quand il contemple son tourment, fait taire toutes les idoles. Dans l’univers soudain rendu à son silence, les mille petites voix...

Spinoza. L’éternité

Spinoza. L'éternitéAprès que l’expérience m’eut appris que tout ce qui arrive la plupart du temps dans la vie commune est vain et futile, et voyant que tout ce dont j’avais peur et qui me faisait avoir peur ne contenait en soi rien de bon ni de mauvais, sinon en tant...

Cowper Powys. Plongeons

Cowper Powys. PlongeonsPlongeons donc – au cœur même de notre vulgaire civilisation – dans nos âmes et soyons seuls, dans cette Solitude qui peut créer et détruire sans recourir à la violence. Le pouvoir de l’esprit individuel à créer son propre bonheur, à partir de...

Dufourmantelle. Sur la solitude

Dufourmantelle. Sur la solitudeDans la solitude consentie, qui vient avec la joie et l’allègement de l’être, la nostalgie de ce qui a été vous quitte, aussi le regret de ce qui n’a pas eu lieu, le fardeau de toutes les répétitions assemblées en un coup d’œil et c’est...

Ramakrishna. De l’amour

Ramakrishna. De l'amourUn esprit et un cœur qui gardent la mémoire des blessures, des insultes, de tout ce qui les a rendus insensibles et les a émoussés, un tel esprit, un tel cœur peuvent-ils savoir qu'est l'amour ? L'amour, est-ce le plaisir ? C'est pourtant le...

Kelly. Je vois

Je vois Les Airs que vous avez empoisonnésAvec vos voitures, votre fumée, vos usinesEt la Spirale tourne encoreEmpoisonnez l’Air, empoisonnez l’EauLes arbres commencent à mourir dans la forêtEmpoisonnez l’Air, empoisonnez vos enfantsFaites mal à l’avenir de votre...

Prière de Mère Teresa

Prière de Mère Teresa La vie est beauté, admire-la.La vie est félicité, profites-en.La vie est un rêve, réalise-le.La vie est un défi, relève-le.La vie et un devoir, fais-le.La vie est un jeu, joue-le.La vie est précieuse, soigne-la bien. La vie est richesse,...

Sagesse de Montaigne

Sagesse de Montaigne Mon opinion est qu’il faut se prêter à autrui et ne se donner qu’à soi-même. La plupart de nos occupations sont comiques. Il faut jouer notre rôle comme il faut, mais comme le rôle d’un personnage emprunté. Quand je danse, je danse ; quand je...

Daniel Pons

Daniel Pons. Offrande. 1980 Surface aquatique comme un passage entre la germination profonde et l’éclosion solaire. Le visible supporté par l’invisible et le transparent, la croissance n’étant qu’un accompagnement de celui qui a vécu pour celui qui va vivre. Equilibre...

Saint-Exupéry. Terre des hommes

Saint-Exupéry. Terre des hommesEt je regagnais mon wagon. Je me disais : ces gens ne souffrent guère de leur sort. Et ce n’est point la charité ici qui me tourmente. Il ne s’agit point de s’attendrir sur une plaie éternellement rouverte. Ceux qui la portent ne le...

Haïkus du débutant

Haïkus du débutant Les champs de luzerneLe chant des oiseauxSilence sur les hauteurs Vent frais, ciel de cotonDécorJe marche d’un bon pas Splendeur du prunierAdoucissant ma peineSilence entre les gouttes Labeur achevé au soleil couchantFeu de boisRéjouissance Rosée...

Erhmann. Aller tranquillement

Erhmann. Aller tranquillementAller tranquillement parmi le vacarme et la hâte et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence. Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes personnes. Dîtes doucement et clairement votre vérité ; et...

Prière de Francis Jammes

pour aller au paradis avec les ânes Lorsqu'il faudra aller vers vous, ô mon Dieu, faites  que ce soit par un jour où la campagne en fêtepoudroiera. Je désire, ainsi que je fis ici-bas,  choisir un chemin pour aller, comme il me plaira,  au Paradis, où sont en plein...

Un cours en miracles. Je serai calme un instant

Un cours en miracles. Je serai calme un instantDans ce monde où tu sembles vivre, tu n'es pas chez toi. Et quelque part dans ton esprit, tu connais que c'est vrai. Un souvenir de chez toi continue de te hanter, comme s'il y avait un endroit qui appelait ton retour,...

Sagesse de Gibran

Sagesse de Gibran Les corps sont aux âmes ce que les cendres sont aux feux. J’ai découvert la magie de la mer après une longue méditation devant les gouttelettes de la rosée. L’homme le plus proche de Dieu est celui qui est le plus proche des autres. La peur de...

Kierkegaard. Quand tu gardes le silence

Kierkegaard. Quand tu gardes le silencePère céleste ! Tu parles à l’homme de bien des manières ; Toi à qui seul appartiennent la sagesse et l’entendement, Tu veux pourtant Te faire comprendre de lui. Et même quand Tu gardes le silence, Tu lui parle encore. Bénis donc...

Toffoli. Douce maternité. 1992

Toffoli. Douce maternité. 1992 Qu’il est doux, bon, aimant et chaleureux d’être au creux des bras d’une mère attentionnée comme peut l’être chacun de nous auprès du cœur du grand mystère de la Vie. Les visages n’ont plus besoin de détails. Seul compte la transparence...

Attar. La conférence des oiseaux

Attar. La conférence des oiseaux Ne comprenant rien, ils interrogèrent le Simorgh, sans se servir de la langue. Alors le Simorgh leur dit, sans se servir non plus de la langue : « Le soleil de ma majesté est un miroir. Celui qui se voit dans ce miroir, il y voit son...

Prière d’Odette Prévost

Prière d’Odette Prévost Vis le jour d’aujourd’hui.Dieu te le donne, il est à toi. Vis-le en lui.Le jour de demain est à Dieu, il ne t’appartient pas.Ne porte pas sur demain les soucis d’aujourd’hui,Demain est à Dieu, remets-le en lui.Le moment présent est une frêle...

Emré. Paroles d’un Pauvre

Paroles d'un Pauvre Le Juste est plein de l'universmais nul ne sait qui est le Juste.Cherche-le en toi-même,Il n'est pas différent de toi. Tu crois à ce monde.« Ce pain, dis-tu, il m'appartient »Pourquoi raconter ces mensonges ?Ce dont tu parles n'existe pas. L'autre...

Calderon de la Barca. Rien que des songes

Calderon de la Barca. Rien que des songesCela est vrai. Eh bien, réprimons alorsce naturel étrange,cette furie, cette ambition,au cas où nous aurions un songe à nouveau.C’est décidé, nous agirons ainsi,puisque nous habitons un monde si étrangeque la vie n’est rien...

Montaigne. Vivre à propos

Montaigne. Vivre à proposQuand je danse, je danse ; quand je dors, je dors. Rien de plus simple. Et quand je me promène seul dans un beau verger, il peut arriver que, pendant un certain temps, mes pensées soient accaparées par des sujets étrangers à ce qui m'entoure,...

Baudiquey. Un autre évangile

Un autre évangile Car Jésus se laisse, bel et bien, « toucher », dans tous les sens du mot, par tous les ulcérés du corps et du cœur, par tous les « intouchables » qui lui font cortège depuis qu’il a dit : « Venez à moi, vous tous qu’écrase le fardeau… » (qui n’a...

Nadeen. La farce cosmique

Nadeen. La farce cosmiqueVous pensez que vous devriez être illuminé.Vous l’êtes déjà.Vous pensez devoir suivre un chemin pour y arriver.Il n’est pas de chemins.Vous pensez que l’illumination est un but.Il n’est pas de buts.Vous pensez que vous devez vous transformer...

Prière d’Ignace de Loyola

Prière d'Ignace de Loyola Seigneur, prends ma mémoire,je ne veux pas me souvenir.Prends mon intelligence,je ne veux pas penser.Prends ma volonté,je ne veux pas raisonner.Mais si tu veux que je me souvienne,donne-moi la mémoire.Si tu veux que je pense,fais-moi...

Bernard de Clairvaux. L’amour suprême

Bernard de Clairvaux. L'amour suprêmeL’amour se suffit à lui-même, il plaît par lui-même et pour lui-même. Il est à lui-même son mérite, à lui-même sa récompense. L’amour ne cherche hors de lui-même ni sa raison d’être ni son fruit. Son fruit, c’est l’amour même....

Michon. Vies minuscules

Michon. Vies minusculesChaque biture m’était une répétition générale, un radotage des formes déchues de la Grâce : car l’Ecrit, pensais-je, viendrait à son heure de la sorte, exogène et prodigieux, indubitable et transsubstantiel ; changeant mon corps en mots comme...

Kokinshu. Chant de printemps

Kokinshu. Chant de printemps Chant triste du coucou, Iris du début d'été, sans savoir pourquoi me voici amoureux. Là-bas où se perd l'écume des vagues, le navire, lui au moins, va selon le vent qui le guide. Ah ! Notre monde est fait ainsi, comme le vent qui souffle...

Lusseyran. Le monde commence aujourd’hui

Lusseyran. Le monde commence aujourd'huiNous passons notre temps à préférer les idées que nous avons du monde au monde même. L’égoïsme n’est qu’une forme, et très particulière, de cette préférence totale. Ce qui m’empêche de lire dans la pensée d’autrui, ce n’est pas...

Sieff. Vallée de la mort. Californie. 1977

Sieff. Vallée de la mort. Californie. 1977 Une fois que nos pasAuront imprimé sur le sableLa poussière que nous seront devenus,Que restera-t-il de nous ?Quelques traces bientôt balayées par le doux vent de l’hiver.

Ikkyû. Au milieu des fleurs

Ikkyû. Au milieu des fleurs Se promener en récitant des poésies.Passionnant !Les fleurs s’ouvrent par centaines, puis tombent,Ciel et terre sont purs.Effluves parfumés à mon chevet,Suis-je endormi ou éveillé ?Rêve printanier d’un moment,Je ne puis distinguer...

Frost. La route non empruntée

La route non empruntée Deux routes bifurquaient dans un bois jauneEt au regret de ne pouvoir prendre les deuxCar voyageant seul, je suis resté longtempsLes yeux fixés sur l’une des deux aussi loin que je le pouvaisJusqu’à un virage qui se perdait dans les broussailles...

Masui. Cheminements intérieurs

Masui. Cheminements intérieursIl existe en moi des processus intérieurs dont je ne suis pas maître et qui suivent un rythme ou des règles secrètes qui leur sont imprimés soit par le corps et ses opérations, soit par un agent extérieur, soit par les deux. Toujours...

Prigent. L’expérience dépressive

Prigent. L'expérience dépressiveRegardez plutôt ceux qui ont accepté d’être des vivants, c’est-à-dire qui ont assez de foi pour sentir et désirer par eux-mêmes, voyez comme quelque chose vit en eux, les porte et les anime. Ils sont éclairés du dedans, mûs du dedans ;...

Sagesse de Nietzsche

Sagesse de Nietzsche La croyance que rien ne change provient soit d'une mauvaise vue, soit d'une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat. Souffrir de la solitude, mauvais signe : je n'ai jamais souffert que de la multitude. La maturité de l’homme,...

Henri Cartier-Bresson

Henri Cartier-Bresson. Lac Sevan. Arménie. 1972 La confiance.La confiance de l’enfant qui se laisse porter et la confiance de l’adulte qui le porte.Ce type de confiance a beaucoup été développé par l’haptonomie. Et au-delà du geste, il y a cette foi manifestée dans...

Laborit. Éloge de la fuite

Laborit. Éloge de la fuiteQuand il ne peut plus lutter contre le vent et la mer pour poursuivre sa route, il y a deux allures que peut encore prendre un voilier : la cape (le foc bordé à contre et la barre dessous) le soumet à la dérive du vent et de la mer, et la...

Prière de Madeleine Delbrêl

Prière de Madeleine Delbrêl Seigneur, venez nous inviter. Pour être un bon danseur, avec vous comme ailleurs,Il ne faut pas savoir où cela mène.Il faut suivre,Être allègre,Être léger,Et surtout ne pas être raide. Il ne faut pas vous demander d’explicationsSur les pas...

Sagesse de Pascal

Sagesse de Pascal L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature; mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser: une vapeur, une goutte d'eau, suffit pour le tuer. Mais, quand l'univers l'écraserait, l'homme serait...

Corneau. De l’amour et du bonheur

Corneau. De l'amour et du bonheurIl en va de même avec la crise. Il n’est pas grave que nos relations soient dans le four alchimique de la transformation, c’est même nécessaire. Nous ne pouvons pas faire l’économie de la crise. Elle permet de passer à de nouvelles...

Rûmi. Être un lieu d’accueil.

Rûmi. Être un lieu d'accueilL’être humain est un lieu d’accueil,Chaque matin un nouvel arrivant. Une joie, une déprime, une bassesse,Une prise de conscience momentanée arrivent Tel un visiteur inattendu. Accueille-les, divertis-les tousMême s’il s’agit d’une foule de...

Pasolini. Interrogation

Interrogation Adulte ? Jamais. Jamais : comme l’existenceQui ne mûrit pas, reste toujours verte,De jour splendide en jour splendide.Je ne peux que rester fidèleA la merveilleuse monotonie du mystère.Voilà pourquoi, dans le bonheur,Je ne me suis jamais abandonné....

T. S. Eliot. La terre vaine

T. S. Eliot. La terre vaineEntre l’idéeEt la réalitéEntre le mouvementEt l’acteTombe l’OmbreCar Tien est le Royaume Entre la conceptionEt la créationEntre l’émotionEt la réponseTombe l’Ombre La vie est très longue Entre le désirEt le spasmeEntre la puissanceEt...

Blum. Oracle runique

Oracle runique Dieu en moi, Dieu sans moi,Comment ne serai-je jamais dans le doute ?Il n'y a aucun  lieu où je ne puisse allerEt n’y pas voir la face de Dieu,Rien pour connaître que je suis la vision de DieuEt que je suis les oreilles de Dieu.Ainsi, à travers la...

Prière anonyme

Prière anonyme On dit qu’il existe un tunnel obscur baigné de lumière infinie, On le nomme : « Temps ». Lorsqu’un être humain entre dans ce tunnel, On appelle cela : « Naître ». Lorsqu’un être  humain marche dans ce tunnel, On appelle cela : « Vivre ». Lorsqu’un être...

Sagesse d’Henri Laborit

Sagesse d'Henri Laborit La liberté commence où fini la connaissance. La vraie famille de l’Homme, ce sont ses idées, et la matière et l’énergie qui leur servent de support et les transportent, ce sont les systèmes nerveux de tous les hommes qui à travers les âges se...

Sagesse de Pema Chödrön

Sagesse de Pema Chödrön Le chaos doit être considéré comme une excellente nouvelle. La peur est une réaction naturelle à une plus grande proximité de la vérité. Quand tu seras devenu un bon ami pour toi-même, il y aura aussi plus d’amitié dans ta vie. La guérison...

Piero della Francesca. La résurrection du Christ. 1463

Piero della Francesca. La résurrection du Christ. 1463 Y aura-t-il un Homme en éveil face à ce monde dormant ?Non seulement en éveil mais aussi en éclaireur d’un nouveau monde ?Ce n’est plus une brebis qui s’est égarée, c’est tout le troupeau.Y aura-t-il un homme...

Le Saux. La montée au fond du cœur

Le Saux. La montée au fond du cœurCherche Dieu jusqu’à ce que tu le trouvesau-delà de toute pensée de lui et de tout sentiment de lui,au-delà de la pensée que tu as de son impensabilité,au-delà du sentiment de son « inexpérimentabilité ».Et pour chercher Dieu,...

Nisargadata. Je suis

Nisargadata. Je suisCelui qui s’est examiné à fond, qui a finalement compris, n’essaiera jamais d’intervenir dans le jeu de la conscience. Il n’existe pas de créateur doté d’une grande intelligence tel que vous pouvez le concevoir. Tout ce jeu se déroule spontanément....

Prière de Kwhaja Mîr Dard

Prière de Kwhaja Mîr Dard A la recherche du Bien Aimé Si je ne Te voyais ici dans toute Ta majesté Qu’importerait-il que je voie le monde ou ne le voie pas ? Dans Tes multiples formes Tu n’es qu’un : Je n’ai trouvé personne qui fût comme Toi. La peine et la...

Akeji Sumiyoshi.

Akeji Sumiyoshi. Eclatement Absorption Rayonnement Pulsation. Détachement, Danse cosmique au cœur de l’être,Sans durée, sans doute, sans désespoir !

Shûnyatâ. De la tranquillité

Shûnyatâ. De la tranquillitéDans la lucidité unifiante établie et équilibrée de l’Immanence et de la Transcendance, de la Présence et de l’Être, l’ego cesse d’usurper. Dès l’instant où le monde est connu pour n’être qu’un rêve, l’effort pour « devenir » fait place à...

Bab’Aziz, un sage

Bab'Aziz, un sage Hassan, je t’attendais. Tu m’attendais, moi ? Pour que tu sois le témoin de ma mort. Pourquoi moi ? J’ai si peur de la mort… Si on disait à l’enfant dans l’obscurité du ventre de sa mère : « Il existe au-dehors un monde de lumière avec de hautes...

Léopardi. Chant

Chant Toujours chère me fut cette colline           déserte,Et cette forêt qui de maints côtésFerme au regard l’ultime horizon.Assis, je contemple, au-delà,de souverains silences.Dans cette paix profonde,j’abîme ma pensée,Et peu s’en faut que mon cœur nes’affole, et...

Goldsmith. Je suis de retour

Goldsmith. Je suis de retourComme j’ai erré loin de ton Esprit, ô Tendre Unique et Véritable, si loin, si loin ! J’étais si profondément perdu dans le dédale des mots, des mots, des mots ! Mais me voilà revenu, et dans ton Esprit je trouverai toujours ma vie, ma paix,...

Thakar. Dévotion

Thakar. DévotionLa flamme de la liberté.J’ai cherché la LibertéDans les temples et les églises, Dieu y était captifDans des cages faites de main d’homme.J’ai cherché la LibertéDans la théologie et la philosophie,La pensée y était geléeLa Vie y était de glace.J’ai...

Prière de Thich Nhat Hanh

Prière de Thich Nhat Hanh Si tu me demandes combien j’en veux,Je dirai que je veux tout.Ce matin, toi et moiEt tous les hommesSommes entraînés dans le courant merveilleuxDe l’un. Bribes d’imagination que nous sommes,Nous avons fait un long chemin pour trouver par...

Borges. Les dons

Les dons Il lui fut donné la musique invisiblequi est un don du temps qui dans le temps s’achève ;il lui fut donné la tragique beauté,il lui fut donné l’amour, chose terrible. Il lui fut donné de savoir qu’entre toutes les femmesde la terre, il n’en est qu’une ;un...

Kafka. Quelques aphorismes

Kafka. Quelques aphorismesLe vrai chemin passe par une corde qui n’est pas tendue en hauteur mais au ras du sol. Elle semble être là davantage pour faire trébucher que pour porter le pied. Deux règles pour commencer ta vie : réduire toujours plus ton cercle et...

Lao Tseu. Une fleur de Tao

Lao Tseu. Une fleur de TaoIl est de la nature de la Grande VertuDe suivre le seul TaoMais qu’est-ce que le Tao ?Il est fuyant et insaisissableFuyant et insaisissable !Et pourtant Il contient en Lui une FormeFuyant et insaisissable !Et pourtant Il contient en Lui une...

Gilles Murat

Gilles Murat. Le lac de Pushkar. Inde. 1990 Où se trouve la frontière ?Entre intérieur et extérieur ? Entre immobilité et mouvement ? Entre ténèbres et lumière ?Il n’y a d’autres limites que celles que je m’impose.Je respire de la poussière d’étoiles et je suis...

Transapparences

Transapparences Ignorant, Oublieux, Affolé. Est‑ce dans le corps que je cherche une accroche ? Je tergiverse, en ce jour de pluie averse, à l'heure où l'ombre des êtres est à sa plus grande extrémité, au couchant que, impuissant, j’assiste aussitôt à la naissance de...

Hesse. Siddharta

Hesse. SiddhartaFais bien attention ! Mon bon ami, fais bien attention ! Le pécheur que je suis et que tu es, reste un pécheur; mais un jour viendra où il sera Brahma, où il atteindra le Nirvana, où il sera Bouddha, mais, prends-y garde : ce « un jour » est une...

Milosz. Solitude

Milosz. Solitude Je me suis réveillé sous l’azur de l’absence Dans l’immense midi de la mélancolie.L’ortie des murs croulants boit le soleil des morts.      Silence. Où m’avez-vous conduit, Mère aveugle, ô ma vie ? Dans quel enfer du souvenir où l’herbe pense, Où...

Anonyme. Déjeuner sur un gratte-ciel. New-York. 1932

Anonyme. Déjeuner sur un gratte-ciel. New-York. 1932Quand on sait vraiment que la vie repose sur un vide qu’on nomme « vacuité », « maya » ou illusion, non pas un vide d’existence mais un vide de réalité qui ne s’oppose pas au concret mais qui l’inclut, on mesure...

Sugimoto. Seascape. Cap breton. 1996

Sugimoto. Seascape. Cap breton. 1996 Reflet d’un soleil invisible. Transparence d’un ciel immense. Jointure d’horizons, réflexions d’un « moi » espace. Sentiment de perte ou illumination ?

Bang Hai Ja

Bang Hai Ja. Souffle de lumière. 2002 Elévation d’un cœur incandescent dans le ciel étoilé. Evaporation de mes scories terrestres. Limites transcendées de ma personne vers…  personne. Pure présence, pleine lumière, danse des éléments et passage des...

Sagesse de Rilke

Sagesse de Rilke Il n’est qu’un seul chemin. Entrez en vous-même. Si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l’accusez pas. Accusez-vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeler à vous ses richesses. Vous ne pourriez plus violemment troubler votre évolution...

Rumi. L’ultime

Rumi. L'ultimeQue faire, ô Croyants, car je ne me reconnais pas moi-même !Je ne suis ni chrétien, ni juif, ni musulman, ni guèbre.Je ne suis ni de l’Orient, ni de l’Occident, ni de la mer ni de la terre,Je ne suis ni des mines de la nature, ni des cieux en rotation.Je...

H. J. Lim. La vie parfaite

H. J. Lim. La vie parfaiteJe salue le public. Les applaudissements s’estompent. Un homme tousse. Le piano attend. Je m’assois. Et alors, il y a la musique. Et tout advient. La musique, c’est eux, c’est moi, c’est vous, c’est nous qui cherchons le silence.Je n’oublie...

Prière de Negro spiritual

Prière de Negro spiritualCombien de temps, Seigneur, combien de tempsDois-je rester dans ce monde si triste ?Combien de temps, Seigneur, combien de temps,Seigneur Dieu, faut-il que j’existe ? J’ai fait ce que j’ai pu : j’ai travaillé ;Combien de temps, mon...

Shitao. Conversation au bord du vide. 1698

Shitao. Conversation au bord du vide. 1698 Conversations invisibles de deux êtres illusoires assis au bord d’un vide apparent. Le temps s’étire dans un paysage sans limite. Paradoxe d’une existence matérielle qui se cramponne au concret au milieu d’une vacuité...

Bauchau. Exercice de louange

Exercice de louange Enfance du jardin endormi sous la neige Nécessité de perdre, office des ténèbres Louanges au temps perdu quand il métamorphose La vie en ce jardin et son poème en moi. Nuages, vents, naufrages, océans créateurs De mythes, de rythmes, de nuées Toute...

Watzlawick. Réussir à échouer

Watzlawick. Réussir à échouerToute relation (que ce soit entre deux atomes, deux cellules, deux organes, deux personnes, deux nations, etc.) est plus que, et différente de, la somme de tous les ingrédients que les entités impliquées apportent dans la relation. [ ]...

Prière d’Emahó

Prière d'Emahó Êtres humains.Ne craignez rien.J’ai toujours été à vos côtés.Nuit et  jour.Même dans  vos  rêves.Dans une  ombre ou deux.Même quand vous aviez faim.J’étais là dans vos moments tranquilles.J’étais là quand vous étiez si déchirés.Je ne vous ai  jamais ...

Durkheim. Roseau

Durkheim. Roseau Une présence se révèlerait-elle sans l’ombre et la lumière qui l’accompagnent ?C’est ici que vide et plein se rejoignent,non plus élévation mais liaison,rectitude de l’âme sans la rigidité du corps. Mystère sans problème.

Kipling. Pour être un homme

Kipling. Pour être un hommeSi tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vieEt sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,Ou perdre d’un seul coup le gain de cent partiesSans un geste et sans un soupir ;Si tu peux être amant sans être fou d’amour,Si tu peux être fort sans...

Silburn. Vide et rien

Silburn. Vide et rienL’expérience spirituelle est bien plus une expérience de plénitude qu'une expérience de vide ; pourtant l'une n'est pas possible sans l'autre, la vie mystique étant constituée par une alternance ininterrompue de vides et de pleins qui vont...

Rajacandra. Réalisation du Soi

Rajacandra. La réalisation du Soi7Pour ceux dont l’esprit n’est ni dans le détachement ni dans l’absence de passions,Il ne peut y avoir de connaissance.Mais qui s’arrête au détachement et à l’absence de passionsEn oublie la conscience de soi. 8Qu’importe le lieu,...

Random. Puissance du dedans

Random. Puissance du dedansL’homme n’aime pas reconnaître sa face cachée. Mais il suffit qu’il prenne goût à la solliciter et à la voir pour que le sens profond de son existence en soit modifié. Au lieu de faire de son être un instrument de pensée et d’action – de...

Stafford. Être une personne

Être une personne Sois une personne ici. Tiens-toi près de la rivière, invoqueles chouettes. Invoque l’hiver, puis le printemps.Laisse toutes les saisons qui veulent venir ici passer leurappel. Une fois ce son effacé, attends. Une lente bulle s’élève de la terreet...

Wainhouse. Même si j’offrais

Même si j'offrais Même si j’offraistoutes mes larmesà Ta soif,mes rêves, à Ton ombre,mon désir, au vide profond,mêmesi je donnais ma joiequi s’élanceau tranchant de Ton épéepour en disperser l’éclat,la rose de ma connaissancebrûlera à l’éternel bûcheret lorsque, du...

Kestenbtsa. Incantation

Incantation Je t’ouvrirai, j’ouvrirai tes penséesEn les ouvrantJe te remplirai de joie Te remplissant de joieJe redresserai tes pensées, en les redressantJe te le ferai jolimentJe redresserai ton corps Maintenant, je vais te soignerJusqu’au fond de ton cœurEn ouvrant...

Prière d’origine amérindienne

Prière d'origine amérindienne Quand je ne serai plus là, lâchez-moi !Laissez-moi partirCar j’ai tellement de choses à faire et à voir !Ne pleurez pas en pensant à moi !Soyez reconnaissants pour les belles annéesPendant lesquelles je vous ai donné mon amour !Vous ne...

Kamo no Chômei. Notes de ma cabane

Kamo no Chômei. Notes de ma cabaneDepuis que j’ai quitté ce monde, et que j’ai choisi la voie du renoncement, je me sens libre de toute haine comme de toute crainte. J’abandonne ma vie au destin, je ne désire ni vivre longtemps, ni mourir vite. J’assimile ma vie à un...

Brassens. Histoire de faussaire

Histoire de faussaire Se découpant sur champ d'azur, la ferme était fausse bien sûrEt le chaume servant de toit synthétique comme il se doitAu bout d'une allée de faux buis, on apercevait un faux puitsDu fond duquel la vérité n'avait jamais dû remonter Et la maîtresse...

Michaux. Entre centre et absence

Entre centre et absence C'était à l'aurore d'une convalescence, la mienne sans doute, qui sait ? qui sait ? brouillard ! brouillard ! on est si exposé, on est tout ce qu'il y a de plus exposé...« Médicastres infâmes, me disais-je, vous écrasez en moi l'homme que je...

Milosz. Du vent et de la pluie

Du vent et de la pluie C’est à la patience qu’on mesure l’amour. Un pas égal et sûr : c’est là l’allure de l’amour, qu’il chemine entre deux haies de jasmin, au bras d’une fille, ou seul, entre deux rangées de tombeaux. Patience… Car il faut que la prière soit jeûne...

Verlaine. Qu’as-tu fait ?

Qu'as-tu fait ? Le ciel est, par-dessus le toit, Si bleu, si calme ! Un arbre, par-dessus le toit, Berce sa palme. La cloche, dans le ciel qu’on voit, Doucement tinte. Un oiseau sur l’arbre qu’on voit Chante sa plainte. Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là, Simple et...

Haïkus et courts poèmes 4

Haïkus et courts poèmes 4 Sous la lune brillanteJe rentre chez moi en compagnieDe mon ombre. Sodô. 1642 – 1716 Au jour de la dissolution, ô frère,tu redeviendras ce que tu étais,telle l’écume, eau jaillie de l’eau,qui se résorbe en eau. Râmprasâd   Où que...

Wainhouse. Sur le champs de bataille

Wainhouse. Sur le champs de batailleCe qui semble se produire dans le monde n’est toujours que l’effet projeté de ce que croit le rêveur. Il n’y a pas d’exception à cette loi. Le refus de la paix, qui pourtant repose en lui, devient manifeste sur les champs de...

Prière de Soljenitsyne

Prière de Soljenitsyne Oui, Seigneur, toutes nos vies sacrifiées, nos vies boiteuses, nos gémissements et nos larmes, tout cela ne donnera-t-il pas une beauté éternelle et achevée ?Je sens avec tant de clarté que ce qu’il y a en moi n’est pas encore tout moi.Je sens...

La Source et la soif
La Lumière et le reflet
Le Réel et l’illusion
L’Évident et le rationnel
L’Inespéré et le désir
Le Passage et le mortel
L’Infini et le particulier
Le Soi et l’ego
Le Père et son Fils.

Ces dits de l’indicible, ces sons de l’incommensurable et ces impressions de l’inexprimable ont germé dans la fertilité de mon esprit (comme ils le font en chacun) pour former un puzzle de ma sensibilité et de ma compréhension.
Leurs auteurs m’avaient convaincu que chacun d’entre eux me révélait à la présence du Tout.
A défaut d’être un artiste, j’organise ma partition digitale selon mon éthique de vie qui correspond à ma manière de voir le monde et de percevoir celui que je porte en moi et transporte tout au long de mes déambulations.
Ainsi se sont formés des thèmes subjectif allant du personnel à l’Impersonnel, du concret à l’Absolu, de l’ego au Soi comme des échos de silence et des ricochets de ciel.
D’un tricotage intellectuel apparent, je façonne ainsi une manière de vivre.
Car comprendre et expérimenter se donne la main pour tout cheminement.

Parce que le Un s’est fragmenté jusqu’à devenir moi, c’est à partir de tous les éléments qui me constituent qu’il me sera possible d’accueillir une renaissance.
C’est ainsi qu’il n’y a pas d’uniformité qui puisse mener à l’unité. Car c’est à partir de sa condition d’être humain, personnel, unique, qu’il est vraisemblable de s’approcher de cette Unité par une existence pleinement vécue, c’est-à-dire consciente. Et il est autant de manières que d’individus.

 

Mais si l’intention est prise en solitaire, l’apprentissage, lui, est semé de passerelles. Ces textes en sont le ciment pour une inéluctable traversée. Il n’est pas de moindre rivière qui ne puisse rejoindre l’océan.
Aussi l’immense et le particulier sont faits de cette même eau.

Laisser chaque mot / image / musique s’infuser en vous, s’insinuer à travers vos doutes, vos résistances ou votre enthousiasme. Sa seule ambition, si tant est qu’elle en ait une, est de vous faire entrer en résonance avec le plus grand que soi afin de faire éclore la lucidité qui vous rendra, quoiqu’encore dans la tourmente de votre vie, un espace de croissance seul capable de réalisations parce que seul, réel.

Que chacun puisse trouver sa voie et son verbe, pour se ravir de la Voix intérieure de la communion.

A force de lectures, de relectures et de réflexions, comme des alluvions qui se déposent en notre propre terreau, la fécondation fera son œuvre de murissement. Il suffira de tirer le bon fil pour que tout se dénoue à la manière du mythe d’Ariane et du Minotaure.

Ce qui importe, en définitive, n’est-ce pas d’user cette vie pour en goûter toute la saveur infinie et ne plus être celui qui subit mais celui qui consent.
Alors il n’est plus qu’humilité, gratitude et remerciements.

Citations

Michel de Montaigne

Je n’ai rien fait aujourd’hui.
– Quoi, n’avez-vous donc pas vécu ?
C’est non seulement la plus fondamentale de vos occupations, mais aussi celle qui a le plus d’éclat.
– Avez-vous su penser et conduire votre vie ? Oui ? Alors, vous vous êtes acquitté de la plus
grande des tâches.

Albert Camus

Au milieu de l’hiver j’apprenais enfin qu’il y avait en moi un été invincible.

Ma Anandamayi

Où que vous soyez c’est là qu’il vous faut commencer le voyage

Wang Wei

Marcher jusqu’au lieu où tarit la source
Et attendre, assis
Que se lève le nuage.

Alvaro Mutis

Il est vain d’exiger de la vie davantage que cette secrète harmonie qui nous unit passagèrement au grand mystère des autres et nous permet de parcourir en leur compagnie une partie du chemin.

Semences de pensées

Rêves

Relations

Questionnements

Cheminements

Consolations

Evidences

Miscellanées

Pour ne pas oublier de rire...

Si j’étais…

 

Ce que je suis

 

Rencontres fondatrices

 

Merci de votre temps passé par ici.

Pour prolonger la rencontre, c’est à côté…

APARTÉ
Reconnaissance et gratitude à tous ces auteurs de ces vastes horizons sans qui je n’aurai pu développer une réflexion.
Qu’ils en soient, ici, vivement remerciés ou honorés.

Rythme de publications à la petite semaine …

2 + 3 =