La Source
et la soif

Une invitation à l’ouverture
pour trouver sa voie

Prière dictée à Helen Schucman

Prière dictée à Helen Schucman J’ai dû ne pas consentir à reconnaître que cette quête est joyeuse.Au lieu de réagir avec angoisseet avec un sentiment de frustration et de futilité,je décide de me considérer moi-mêmeseulement tel que je suis réellement. Cela seul est...

Rilke. Et si je lève

Et si je lève Et si je lève maintenant les yeux du livre,rien ne sera dépaysant, tout sera grand.Dehors est tout cela que je vis ici dedans,ici et là tout est illimité ; sinonque je m’y tresse plus étroitement encorequand mes regards vont s’accordant aux choseset à la...

Réminiscence

Réminiscence Moi qui me croyais De ma vie le maître, Je me  meurs et je m’aperçois – Présence sans contraire – Que ce qui fut s’oublie, Que le futur s’abolit. S’en sont allés inquiétude et intranquillité. Il n’y a plus.   Persiste alors la gratitude de ce qui est...

Daumal. Notre plus grande peur

Daumal. Notre plus grande peurDès que leurs visages furent tournés vers le dehors, les hommes devinrent incapables de se voir eux-mêmes, et c’est notre grande infirmité. Ne pouvant nous voir, nous nous imaginons. Et chacun, se rêvant soi-même et rêvant les autres,...

Kandinsky. La troisième révélation

La troisième révélation L’art est à bien des égards comme la religion. Son évolution ne consiste pas en de nouvelles découvertes qui effacent les anciennes vérités… mais en l’apparition de nouvelles vérités qui, au fond, ne sont rien d’autre que le développement...

Haïkus du débutant

Haïkus du débutant Les champs de luzerneLe chant des oiseauxSilence sur les hauteurs Vent frais, ciel de cotonDécorJe marche d’un bon pas Splendeur du prunierAdoucissant ma peineSilence entre les gouttes Labeur achevé au soleil couchantFeu de boisRéjouissance Rosée...

Le Saux. La montée au fond du cœur

Le Saux. La montée au fond du cœurCherche Dieu jusqu’à ce que tu le trouvesau-delà de toute pensée de lui et de tout sentiment de lui,au-delà de la pensée que tu as de son impensabilité,au-delà du sentiment de son « inexpérimentabilité ».Et pour chercher Dieu,...

Vermeer. Vue de Delft. 1660

Vermeer. Vue de Delft. 1660 Vision docile du courant de la vie.Simple, paisible, présente.Humanité confiante dans tout ce qui se passe, sans regret et sans espoir, chacun a sa place et à ses fonctions sous un ciel de lumière.

Prière de Søren Kierkegaard

Prière de Søren Kierkegaard Ne nous laisse jamais oublierQue tu parles aussi quand tu te tais.Donne-nous d’avoir cette confiance,Quand nous attendons ta venue,Que tu te tais par amour,Comme tu parles par amour. Que tu te taises ou que tu parles,Tu es toujours le même...

Prière de Shakespeare

Prière de Shakespeare Seigneur de mon amour, auquel en vasselageTon mérite a si fort mes devoirs asservi,Je dépêche vers toi ces lignes comme gageDe mes devoirs, et non pour afficher mon esprit :Devoirs si grands qu’esprit come le mien, stérile,Manque à trouver les...

Ryokan. Une vie simple

Une vie simple Ma vie peut sembler mélancolie,Mais en voyageant à travers le monde,Je me suis confié au Ciel. Dans mon sac, trois parts de rizPrès de l’âtre un tas de bois. Si quelqu’un me demande quel est le signeDe l’éveil ou de l’illusion,Je ne saurai le dire–...

Kundera. L’immortalité

Kundera. L'immortalitéCe souvenir fit naître en elle une pensée vague, fugace, et pourtant si importante (la plus importante de toutes, peut-être) qu’Agnès tenta de la saisir avec des mots :Ce qui est insoutenable dans la vie, ce n’est pas d’être, mais d’être son moi....

Devos. Sens dessus dessous

Sens dessus dessous Vous savez que j’ai l’esprit scientifique. Or, récemment, j’ai fait une découverte bouleversante !En observant la matière de plus près…j’ai vu des atomes…qui jouaient entre eux…et qui se tordaient de rire !Ils s’esclaffaient !Vous vous rendez...

Prière de Marion Muller-Colard

Prière de Marion Muller-Colard Tu te trouves dans cette zone d’inconfort de la vie, dans l’entre-deux d’un choix, dans l’après d’une déchirure, dans l’avant d’un risque, dans le regretou dans la peur. Tu te trouves à la margelle du puits,à la frontière de tous les...

Mélodie médicinale

Mélodie médicinale En ces temps d’automne qui tonnent ma détresse, Je suis seul, dans un monde étranger, Je suis seul en-dedans d’un monde étrange. Face à la fadeur des jours qui se succèdent, Je me fais la proie docile de mes tourments. Me serai-je évincé de...

Yourcenar. En pèlerin et en étranger

Yourcenar. En pèlerin et en étrangerPareillement, car les deux sons se font échos, les deux hémisphères se rejoignent, chrétien et antique, profonde humilité et profond orgueil, connaissance de son néant et sens d’appartenir au tout. Il est trop tôt pour parler, pour...

Djâmi. Le désert et l’illusion

Le désert et l'illusion Une goutte d’eau rejetée par l’agitation de la mer, En plein hiver, tomba dans le désert. Devenue glace par la rigueur du froid, Elle crut vivre une existence indépendante. Et cependant, par chacun, en tout lieu, Elle entendait parler de la...

Sagesse de Sulivan

Sagesse de Sulivan L’écriture nous aura servi à cela : à pousser le cri primal (Janov) et à créer un modeste espace où respirer. Je suis reconnaissant à qui m’aime de m’aider à me sentir bien dans la solitude. Ceci est ambigu. C’est grâce à la présence-absence...

Weil. Pensées sans ordre

Weil. Pensées sans ordreComme le soleil est à l’image de Dieu, de même la sève végétale qui capte l’énergie solaire, qui fait monter les plantes et le arbres tout droit contre la pesanteur, qui s’offre à nous pour être broyée et détruite en nous et entretenir notre...

Aucher. Le chant du corps

Aucher. Le chant du corps Je vous souhaite à tous d’être dans votre corps mortel ! Une éducation plusieurs fois séculaires a tenté de vous en séparer pour atteindre notre « Esprit ». C’est faire injure à la perfection de la création, que de refuser notre support en...

Morgan. A la claire fontaine…

Morgan. A la claire fontaine...J’ai cherché la paix dans la solitude :Elle était peuplée d’orgueil et d’illusions.J’ai cru trouver la vérité en moi seul,Et la vérité qui réside chez tous les hommesétait profondément glacée au fond de mon cœur.Je n’avais aucun rayon de...

Sagesse d’Alan Watts

Sagesse d'Alan Watts De même qu'il est parfois nécessaire de se taire pour entendre ce que les autres ont à dire, la pensée elle même doit faire silence pour pouvoir penser à autre chose qu'à elle même. Le véritable amour naît de la connaissance et non du sentiment...

Newton. Amazing grace

Newton. Amazing graceGrâce étonnante, au son si doux,Qui sauva le misérable que j'étais ;J'étais perdu mais je suis retrouvé,J'étais aveugle, maintenant je vois. C'est la grâce qui m'a enseigné la crainte,Et la grâce a soulagé mes craintes.Combien précieuse cette...

Dante. La divine comédie

La divine comédie Quand j’étais à moitié du chemin de la vie,La lumière à mes yeux tout-à-coup fut ravie,Et je me retrouvai dans une âpre forêtOù mon âme perdue et désolée errait ;C’était une forêt obscure, épouvantable,Et dire ici combien elle était redoutableSerait...

H. J. Lim. La vie parfaite

H. J. Lim. La vie parfaiteJe salue le public. Les applaudissements s’estompent. Un homme tousse. Le piano attend. Je m’assois. Et alors, il y a la musique. Et tout advient. La musique, c’est eux, c’est moi, c’est vous, c’est nous qui cherchons le silence.Je n’oublie...

Watzlawick. Réussir à échouer

Watzlawick. Réussir à échouerToute relation (que ce soit entre deux atomes, deux cellules, deux organes, deux personnes, deux nations, etc.) est plus que, et différente de, la somme de tous les ingrédients que les entités impliquées apportent dans la relation. [ ]...

Bouguereau. Aphrodite. 1879

Bouguereau. Aphrodite. 1879 Si la tendresse avait un visage, ce serait le tien ;Si la sagesse avait des yeux, ce serait les tiens ;Si la noblesse avait un charme, ce serait aussi le tien.Malgré tout,Ta beauté formelle ne serait qu’un avant-goût de la splendeur...

Emré. Désastre constructif

Désastre constructif Lorsque notre insignifiance nous est révélée,Pourquoi nous mortifier Au lieu d’y voir une illumination ?Nous engendrons nous-mêmes nos croyances. Ainsi, il nous faut croire en la séparationTout autant qu’en la beauté ou l’amour,S’y préparer. Car...

Rabhi. That is the question

Rabhi. That is the questionTout ceci m’oblige à poser la question : vivons-nous ou sommes-nous vécus ? Ou bien : quelle est la part de ce qui nous vit et celle que nous vivons ? Ou bien encore : la vie n’est-elle pas un rêve ? Sans vaine philosophie, mais au plus...

Du tout à l’égo au Tout uni vers

Du tout à l’égo au Tout uni vers Du tout à l’égo au Tout uni vers.« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Lavoisier Toute connaissance de soi commence, sans aucun doute, par savoir pour qui je me prends !Face au « moi » psychologique, concret,...

Random. Puissance du dedans

Random. Puissance du dedansL’homme n’aime pas reconnaître sa face cachée. Mais il suffit qu’il prenne goût à la solliciter et à la voir pour que le sens profond de son existence en soit modifié. Au lieu de faire de son être un instrument de pensée et d’action – de...

Hayama Hiroshi. Pays de neige. 1956

Hayama Hiroshi. Pays de neige. 1956 Nos pieds reposent sur des ponts suspendus. Nos mains s’agrippent à du vide glacé. Nos cœurs trépignent par-delà les montagnes, L’esprit dispose de nos pas pour orienter notre vie.

Sagesse de Nachman de Breslau

Sagesse de Nachman de Breslau N’oubliez pas : rien n’engendre mieux la plénitude qu’un soupir poussé de tout son cœur. Vous êtes partout où sont vos pensées. Les désirs de ce monde sont comme des rais de lumière dans une pièce sombre. Ils semblent concrets jusqu’à ce...

Aux âmes citoyens, aux larmes humains

Aux âmes citoyens, aux larmes humains « Je suis pessimiste avec l'intelligence, mais optimiste par la volonté. »  Antonio Gramsci Dormez braves gens, c’est l’allumeur des « rêves d’hier » ! Il est cinq heures du matin. Paris ne s’éveille plus depuis des lustres. Où...

Bauchau. Exercice de louange

Exercice de louange Enfance du jardin endormi sous la neige Nécessité de perdre, office des ténèbres Louanges au temps perdu quand il métamorphose La vie en ce jardin et son poème en moi. Nuages, vents, naufrages, océans créateurs De mythes, de rythmes, de nuées Toute...

Prière de Bunyan

Prière de BunyanQue de surprenantes merveillesTa sagesse infinie a fait voir à mes yeux !Mon Dieu, que ne puis-je en tous lieuxCélébrer hautement tes bontés sans pareilles ! Mon âme était environnéeDe pièges et d’écueils, de ténèbres, d’horreurs,De la mort et de ses...

Lusseyran. Le monde commence aujourd’hui

Lusseyran. Le monde commence aujourd'huiNous passons notre temps à préférer les idées que nous avons du monde au monde même. L’égoïsme n’est qu’une forme, et très particulière, de cette préférence totale. Ce qui m’empêche de lire dans la pensée d’autrui, ce n’est pas...

Durix. Respirer

Durix. RespirerOh, si nous savions être conscients de la grande valeur de la respiration ! L’inspiration, c’est l’accueil, la disponibilité, la réceptivité, l’entrée dans la vie, l’ouverture au monde. L’expiration, en même temps que l’action, c’est aussi le don de...

Blake. Le voilier

Le voilier Je suis debout au bord de la plage.Un voilier passe dans la brise du matin,et part vers l'océan.Il est la beauté, il est la vie.Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.Quelqu'un à mon côté dit : « il est parti !» Parti vers où ?Parti de mon...

Sagesse de Renz

Sagesse de Renz Chaque fois que tu essaies d’être heureux, c’est parce que tu as l’idée que tu ne l’es pas. En voulant le bonheur, déjà, tu quittes le bonheur. Mais cette folle idée qu’il existe quelqu’un de malheureux, d’où vient-elle ? Chaque fois que tu veux éviter...

Betty. La vie

Betty. La vieLa Vie est continuellement en mouvement. Ce qui semblait être la vérité dans le passé a maintenant perdu sa fraîcheur dans l’instant. Le temps ne conserve pas la Vérité pour que vous la dégustiez plus tard.  Vous l'interprétez et la gardez en réserve...

Linssen. L’extase du monde

L'extase du monde Demeure en Dieu…Ne vis qu’en Dieu…Efface-toi.Et que ton âme soit irradiante,de Sa Lumière infinie,de Sa Paix suprême.O sublime immortalitéJe suis à jamais en Toi.Ta joie comble mon âme…Enflamme mon cœur,En une ineffable et divine Extase.O Vie Immense...

Sagesse de Pierre Dac

Sagesse de Pierre Dac Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir. S'il est bon de ne rien dire avant de parler il est encore plus utile de réfléchir...

Shankaracharya. Dis-moi qui tu es ?

Shankaracharya. Dis-moi qui tu es ?Je ne suis pas le mental, l'intellect, l'ego ou la mémoire.Je ne suis pas les oreilles, la peau, le nez ou les yeux.Je ne suis ni l'espace, ni la terre, ni le feu, ni l'eau, ni le vent.Je suis une forme de la conscience et de la...

Shigeto Oshida. Le silence profond

Shigeto Oshida. Le silence profondLe silence profond, c’est comme la simplicité, la pureté. Travaillez comme si ce n’était pas vous qui étiez en train de couper l’herbe, mais l’outil ; vous offrez simplement votre bras. Faites toute chose avec beauté, sans aucun...

Hammershøi. La danse de la poussière. 1900

Hammershøi. La danse de la poussière. 1900 Le vide est habité par la lumière qui révèle notre état de poussière devant une claire fenêtre aux vitres translucides.Qui peut dire « Je suis » quand il n’y a rien ?Qui peut-dire « Je ne suis pas » quand tout est ? Mystère...

Clerc. Respire

Clerc. Respire Si l’être est prêt à recevoir ce message, cette révélation, ces quelques secondes peuvent suffire à métamorphoser sa vie, à condition qu’il se taise et qu’il continue à vivre parmi ses contemporains, sans s’en différencier en continuant à travailler sur...

Henri Cartier-Bresson

Henri Cartier-Bresson. Lac Sevan. Arménie. 1972 La confiance.La confiance de l’enfant qui se laisse porter et la confiance de l’adulte qui le porte.Ce type de confiance a beaucoup été développé par l’haptonomie. Et au-delà du geste, il y a cette foi manifestée dans...

Kierkegaard. Traité du désespoir

Kierkegaard. Traité du désespoirLe déterministe, le fataliste sont des désespérés, qui ont perdu leur moi, parce qu’il n’y a plus pour eux que de la nécessité. C’est la même aventure qu’à ce roi mort de faim, parce que sa nourriture se changeait toute en or. La...

Strand Paul. Wallstreet. New-York. 1915

Strand Paul. Wallstreet. New-York. 1915 Désespérés, on se précipite vers la lumière, Affairés, impatients et envieux que nous sommes. Oublieux, tombeaux à l’épaule, Nous nous trompons de cible.

Anonyme. Le souffle, c’est le ciel

Anonyme. Le souffle, c'est le cielLe souffle, c’est le ciel,C’est ce qui met en communication,C’est le vent,C’est le mouvement,Ce sont les transformations,C’est la respiration,C’est ce qui est léger et s’élève,Ce qui s’envole,Ce qui se disperse,Ce qui ouvre,Ce qui...

Hokusai

Hokusai. Vent frais par matin clair. 1832 Le volcan couve une lave en cours de réanimation. C’est un volcan de régénération et non de destruction. Le ciel l’accueille et la végétation s’en nourrit. C’est l’effet transformateur du feu dont je suis une...

Stafford. Tiens-toi prêt

Stafford. Tiens-toi prêt A partir d’ici, de quoi veux-tu te souvenir ?De la lumière du soleil qui grignote un sol brillant ?De l’odeur de vieux bois qui plane, du bruit adoucide l’extérieur qui emplit l’air ? Offriras-tu jamais plus beau cadeau au mondeque le respect...

Pentti Sammallahti. Dehli. Inde. 1999

Pentti Sammallahti. Dehli. Inde. 1999 C’est le regard que je porte sur le monde qui donne sens à ce que je vois.Mais ce qui est vu, je l’ignore et ne fais que l’inventer.Sont-ce des oiseaux qui prennent leur envol ?Sont-ce les feuilles d’un arbre agité ?Viens un...

Prière de François d’Assise

Prière de François d'AssiseSeigneur, fais de moi un instrument de ta paix,Là où est la haine, que je mette l’amour.Là où est l’offense, que je mette le pardon.Là où est la discorde, que je mette l’union.Là où est l’erreur, que je mette la vérité.Là où est le doute,...

Noël. Sauver la désobéissance

Sauver la désobéissance La Joie vit à l’air libre. La Joie a besoin de respirer. Dans cette rue, la Joie mourra, est morte déjà, étouffée. La Joie est pour chacun dans sa chose unique, dans ce don de soi-même à soi-même que, malgré toute fraternité, nul ne reçoit...

Juan Ramón Jiménez. Matins

Juan Ramón Jiménez. MatinsLit emprunté Dur, sec, fatidique matin, qui me réveille par ta véhémenceaigre du concert d’innocencesplendeur du fond de ma nuit souveraine, trouble remous d’humaine peine, de conscience éblouie et sordide, trop lente à prendre place en la...

Campbell. Genèse du monde

Campbell. Genèse du mondeDe la conception, l’accroissement,De l’accroissement, la pensée,De la pensée, la mémoire,De la mémoire, la conscience,De la conscience, le désir.Le monde devint fécond ;Il connut la faible lueur ;Il donna naissance à la nuit,La grande nuit, la...

Damasio. Une vie passée…

Damasio. Une vie passée...Tu postes, tu likes, t’hésites, tu swipes, Tu twittes, tu cliques, tu scrolles, tu roulesStory-insta-notifs, tu croulesEt quand vient l’avalanche, Tu te bouches le nez, et tu crawles ! Tu surfes sur les sites, L’iris éteinte, rétine...

Ruga. Hors du temps

Ruga. Hors du tempsAu-delà de ma forme et de mon impermanence L’impermanence de la forme que j’habite et qui me quitte déjà peu ou prou, l’inéluctable, l’irréversible disparition qui s’amorce et que je ressens avec une conscience accrue, m’amène aux assises d’une...

Sagesse de Nietzsche

Sagesse de Nietzsche La croyance que rien ne change provient soit d'une mauvaise vue, soit d'une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat. Souffrir de la solitude, mauvais signe : je n'ai jamais souffert que de la multitude. La maturité de l’homme,...

Shakespeare. La vie comme un rêve

Shakespeare. La vie comme un rêveNos divertissements sont finis. Ces acteurs, j’eus soin de le dire, étaient tous des esprits : ils se sont dissipés dans l’air, dans l’air subtil. Tout de même que ce fantasme sans assises, les temples solennels et ce grand globe même...

Prière d’O’Donohue

Prière d'O'DonohuePuisse mon esprit s’éveiller aujourd’huiÀ cette géographie invisibleQui m’invite à découvrir de nouvelles frontières,À me défaire de l’enveloppe morte des jours passés,À prendre le risque d’être ébranlé et transformé. Puisse avoir aujourd’hui le...

Underhill. Mysticisme

Underhill. MysticismeElle ouvrit les yeux sur un monde qui était naturel mais avait cessé d’être illusoire, car elle le percevait éclairé par la lumière incréée. Elle connut alors la beauté, la majesté, la divinité du monde vivant du devenir qui retient chaque être...

Miller. Séjour de paix à Epidaure

Miller. Séjour de paix à EpidaurePendant plus de trente années, j’avais erré dans un labyrinthe. J’avais goûté toutes les joies, tous les désespoirs, sans jamais connaître la signification exacte de la paix. Chemin faisant, j’avais vaincu tous mes ennemis, l’un après...

Balyânî. Unité absolue

Balyânî. Unité absolueIl était, et il n’y avait avec Lui ni après, ni avant, ni haut, ni bas, ni proximité, ni éloignement, ni comment, ni où, ni quand, ni moment, ni instant, ni temps, ni être manifesté, ni lieu. Et il est maintenant tel qu’Il était. Il est l’Unique...

Ronis. Marie-Anne sur le banc. Nogent-sur-Marne. 1988

Ronis. Marie-Anne sur le banc. Nogent-sur-Marne. 1988 S’agit-il d’un être perdu au fin fond d’une forêt majestueuse ou d’un individu relié à l’immensité qui le traverse, atome humain en écoute du chant des étoiles, poussière en contemplation de la danse cosmique, une...

Sagesse d’Einstein

Sagesse d'Einstein Si l’idée n’est pas a priori absurde, elle est sans espoir. Je ne crois pas au sens philosophique du terme, à la liberté de l’homme. Chacun agit non seulement sous une contrainte extérieure, mais aussi d’après une nécessité intérieure. Une heure...

Hillesum. Une vie bouleversée

Hillesum. Une vie bouleverséeAutrefois je croyais devoir produire un certain nombre de pensées profondes par jour ; aujourd’hui il m’arrive d’être une friche infertile, mais étendue sous un ciel vaste, haut et paisible. C’est mieux. Je me défie aujourd’hui de cette...

Turner. Coucher de soleil sur un lac. 1840

Turner. Coucher de soleil sur un lac. 1840 Miel d’anges qui donne un goût d’éternité. Horizon maritime qui s’élève solaire. Fusion de couleurs chatoyantes à ma vision. Solitude pleine que nourrit mon égarement.

Pollock. The deep. 1953

Pollock. The deep. 1953 Brisure dans un ciel nocturne ou couverture neigeuse sur un sol boueux ? Suis-je aplati ou vertical ? Je sais que la blancheur m’inonde et que la profondeur me pénètre. C’est tout ce qui compte.

Kelly. Je vois

Je vois Les Airs que vous avez empoisonnésAvec vos voitures, votre fumée, vos usinesEt la Spirale tourne encoreEmpoisonnez l’Air, empoisonnez l’EauLes arbres commencent à mourir dans la forêtEmpoisonnez l’Air, empoisonnez vos enfantsFaites mal à l’avenir de votre...

Duras. Écrire

Duras. ÉcrireAutour de nous, tout écrit, c’est ça qu’il faut arriver à percevoir, tout écrit, la mouche, elle, elle écrit, sur les murs, elle a beaucoup écrit dans la lumière de la grande salle, réfractée par l’étang. Elle pourrait tenir dans une page entière,...

Toulmouche

Toulmouche. Le Billet. 1883 A la manière de l’amante qui reçoit un billet de son ami, je suis dans l’attente de cet instant qui me ravira tout mon être pour se fondre dans une floraison d’amour. Je suis paré. Je suis prêt. Mais le dernier pas lui appartient. Je...

Millot. O Solitude

Millot. O SolitudeAuparavant quand il faisait de longues courses à cheval dans la pampa, le plus souvent au galop, c’est alors que son esprit s’animait le plus et que ses idées affluaient. Au contraire, dans ce désert qu’il hantait chaque jour, son esprit « avait...

Prière de Voltaire

Prière de Voltaire Ce n’est donc plus aux hommes que je m’adresse ; c’est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes et de tous les temps : s’il est  permis à de faibles créatures perdues dans l’immensité, et imperceptibles au reste de l’univers, d’oser te...

Clergue. La vague Camargue. 1971

Clergue. La vague Camargue. 1971 Je ne sais plus où je me suis rendu : aux bords de la mer ou à l’orée d’un caniveau ? Qu’importe. Je marche sur des eaux ruisselantes de vie me souvenant que ses reflets sont le miroir  d’un venir proche : naviguer sur l’onde...

Hulin. La mystique sauvage

Hulin. La mystique sauvageA vrai dire, l’expérience mystique ne comporte que deux dimensions absolument universelles et indépendantes de la subjectivité des individus. La première est négative : c’est la certitude que tout ce que cette expérience donne à voir, à...

Prière d’Emahó

Prière d'Emahó Êtres humains.Ne craignez rien.J’ai toujours été à vos côtés.Nuit et  jour.Même dans  vos  rêves.Dans une  ombre ou deux.Même quand vous aviez faim.J’étais là dans vos moments tranquilles.J’étais là quand vous étiez si déchirés.Je ne vous ai  jamais ...

Muir. Les absents

Muir. Les absentsIls ont disparu. Et nous, nous sommes les Autres,Nous marchons, inconnus nous-mêmes, dans le soleilQui brille pour nous et pour nous seuls.Eux, Ils ont disparu.Et Ils se font connaître de nous dans cette grande absenceQui s’étend sur nous et entre...

Rilke. De la patience

Rilke. De la patienceLisez le moins possible d’ouvrages critiques ou esthétiques. Ce sont, ou bien des produits de l’esprit de chapelle, pétrifiés, privés de sens dans leur durcissement sans vie, ou bien d’habiles jeux verbaux ; un jour une opinion y fait loi, un...

Sagesse de Daniel Morin

Sagesse de Daniel Morin La non-dualité est la dualité acceptée. La lumière n’appartient pas à la vitre. L’Être n’appartient pas à la forme. Quelle distance y a-t-il entre maintenant et plus tard ? La distance d’une pensée, lui répond le silence. La Totalité n’est pas...

Gandhi. Expérience de vérité

Gandhi. Expérience de véritéAlors qu'une bonne action doit appeler l'approbation, et une mauvaise, la réprobation, le fauteur de l'acte, qu'il soit bon ou mauvais, mérite toujours respect ou pitié, selon le cas. « Hais le péché, non le pécheur » – c'est là un précepte...

Rumi. Écoute le roseau

Rumi. Écoute le roseauEcoute le roseau, sa plaintenous parle de séparation.Depuis qu’on m’a coupé de la jonchaie,mon souffle fait gémir les hommes,je veux un cœur déchiré par l’exilpour lui conter la douleur du désir.Tous ceux qui ont rompu les liens originelssont en...

Le clou de “la société de spectacle”.

Le clou de "la société de spectacle". Le clou de « la société de spectacle.[1] »           « Quand on a qu’un marteau, tous les problèmes deviennent des clous. »          Abraham Maslow           « S’empêcher de vivre par peur de mourir. »           Slogan covidien de...

Laval. Comme une feuille de thé

Laval. Comme une feuille de théChemin d'émancipation de mes automatismes de pensées, d'affranchissement de mes toxines et pollutions mentales. Mouvement de libération de mes entraves, de mes attentes, de mes schémas de fonctionnement, de mes assujettissements à des...

Lacàmera. Studio du peintre. 1938

Lacàmera. Studio du peintre. 1938 Simplicité de l’ordinaire. Un chez-soi face au lointain, une retraite sans pèlerinage.Et par une journée ensoleillée notre assemblée humaine,ré-union par-delà nos différences,l’Un démultiplié.

Sagesse de Jung

Sagesse de Jung Je considère que c'est le devoir de tous ceux qui, solitaires, vont leur propre chemin, de faire part à la société de ce qu'ils ont découvert au cours de leur voyage d'exploration, que ce soit une fontaine fraîche pour ceux que tourmente la soif, ou...

Prévert. Malgré moi

Prévert. Malgré moiEmbauché malgré moi dans l’usine à idéesj’ai refusé de pointerMobilisé de même dans l’armée des idéesj’ai désertéJe n’ai jamais compris grand choseIl n’y a jamais grand choseni petite choseil y a autre choseAutre chosec’est ce que j’aime qui me...

Prière de Malek Jân Ne’Mati

Prière de Malek Jân Ne’Mati Dans la douleur, appelle-le, mon cœurEt dans le besoin, supplie ton seigneurQue dans les deux mondes, il soit ton sauveur Faible, écorché, en pleurs, dis ta douleurReste prosterné, face contre terreEt que ton appel déchire l’univers Alors...

Rembrandt. Le Christ dans la tempête. 1633

Rembrandt. Le Christ dans la tempête. 1633Tournant le dos à la lumière, je n’aperçois que mon ombrecombattant mes propres abîmes.Seul celui qui regarde de face porte l’espérance. Quoiqu’il en soit, tous seront sauvés, ainsi soit-il.

Prière anonyme

Prière anonyme On dit qu’il existe un tunnel obscur baigné de lumière infinie, On le nomme : « Temps ». Lorsqu’un être humain entre dans ce tunnel, On appelle cela : « Naître ». Lorsqu’un être  humain marche dans ce tunnel, On appelle cela : « Vivre ». Lorsqu’un être...

Sagesse de Suso

Sagesse de Suso Satisfait simplement à la vérité et, quoi qu’il arrive, ne te sois pas à toi-même complaisant. Car celui qui s’aide trop lui-même, la vérité ne l’aide pas. Qu’est-ce que l’exercice d’un homme bien abandonné ? C’est de se défaire. Un homme qui ne...

Tchekhov. Je suis mouette

Tchekhov. Je suis mouetteNina : « Je suis seule. Une fois tous les cent ans. J’ouvre la bouche pour parler, et ma voix résonne tristement dans ce vide, et personne n’entend… Vous non plus, blêmes lumières, vous ne m’entendez pas… Enfantés avant l’aube par le marais...

Dürckheim. Le centre de l’être

Dürckheim. Le centre de l'êtreOn ne pourrait pas parler de la transcendance si elle ne se manifestait pas dans tout ce qui est vivant. La Vie n’est pas la somme de tout ce qui est vivant ; la Vie, c’est l’essence de tout ce qui est vivant. La Vie se manifeste dans...

Donne. Nul n’est une île

Nul n'est une île Aucun homme n’est une île, un tout, complet en soi ; tout homme est un fragment du continent, une partie de l’ensemble ; si la mer emporte une motte de terre, l’Europe en est amoindrie, comme si les flots avaient emporté un promontoire, le manoir de...

Roussel. La légende

Roussel. La légendeDans son propre espace ouvert, il est la sentinelle inutile d’un grand mystère désenchanté. Il s’étonne d’être encore ainsi en alerte au bord du chemin par où ^lus personne ne vient et qui s’est arrêté soudain, fil cassé de toutes les promesses. Il...

Prière de Saint Augustin

Prière de Saint Augustin Bien tard je t’ai aimée, ô beauté si ancienne et si nouvelle, bien tard je t’ai aimée ! Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors et c’est là que je te cherchais, et sur la grâce de ces choses que tu as faites, pauvre disgracié, je me...

Vernet. La journée vide

La journée vide Désormais, c'est certitude, pour en avoir vécu l'épreuve, chaque instant nous porte au sommet, chaque défaite nous permet d'atteindre les cimes et, à l'instar des peintres les plus grands, nous avons appris à découvrir la beauté, toute la beauté du...

Klee Paul. Rues principales et rues secondaires.1929

Klee Paul. Rues principales et rues secondaires.1929Escalade sur le plan du monde, Marche sur ses hauteurs, Pas de sens giratoire ni de circonvolutions possibles. Que des trajectoires à enjamber et des carrefours à fertiliser.

La Source et la soif
La Lumière et le reflet
Le Réel et l’illusion
L’Évident et le rationnel
L’Inespéré et le désir
Le Passage et le mortel
L’Infini et le particulier
Le Soi et l’ego
Le Père et son Fils.

Ces dits de l’indicible, ces sons de l’incommensurable et ces impressions de l’inexprimable ont germé dans la fertilité de mon esprit (comme ils le font en chacun) pour former un puzzle de ma sensibilité et de ma compréhension.
Leurs auteurs m’avaient convaincu que chacun d’entre eux me révélait à la présence du Tout.
A défaut d’être un artiste, j’organise ma partition digitale selon mon éthique de vie qui correspond à ma manière de voir le monde et de percevoir celui que je porte en moi et transporte tout au long de mes déambulations.
Ainsi se sont formés des thèmes subjectif allant du personnel à l’Impersonnel, du concret à l’Absolu, de l’ego au Soi comme des échos de silence et des ricochets de ciel.
D’un tricotage intellectuel apparent, je façonne ainsi une manière de vivre.
Car comprendre et expérimenter se donne la main pour tout cheminement.

Parce que le Un s’est fragmenté jusqu’à devenir moi, c’est à partir de tous les éléments qui me constituent qu’il me sera possible d’accueillir une renaissance.
C’est ainsi qu’il n’y a pas d’uniformité qui puisse mener à l’unité. Car c’est à partir de sa condition d’être humain, personnel, unique, qu’il est vraisemblable de s’approcher de cette Unité par une existence pleinement vécue, c’est-à-dire consciente. Et il est autant de manières que d’individus.

 

Mais si l’intention est prise en solitaire, l’apprentissage, lui, est semé de passerelles. Ces textes en sont le ciment pour une inéluctable traversée. Il n’est pas de moindre rivière qui ne puisse rejoindre l’océan.
Aussi l’immense et le particulier sont faits de cette même eau.

Laisser chaque mot / image / musique s’infuser en vous, s’insinuer à travers vos doutes, vos résistances ou votre enthousiasme. Sa seule ambition, si tant est qu’elle en ait une, est de vous faire entrer en résonance avec le plus grand que soi afin de faire éclore la lucidité qui vous rendra, quoiqu’encore dans la tourmente de votre vie, un espace de croissance seul capable de réalisations parce que seul, réel.

Que chacun puisse trouver sa voie et son verbe, pour se ravir de la Voix intérieure de la communion.

A force de lectures, de relectures et de réflexions, comme des alluvions qui se déposent en notre propre terreau, la fécondation fera son œuvre de murissement. Il suffira de tirer le bon fil pour que tout se dénoue à la manière du mythe d’Ariane et du Minotaure.

Ce qui importe, en définitive, n’est-ce pas d’user cette vie pour en goûter toute la saveur infinie et ne plus être celui qui subit mais celui qui consent.
Alors il n’est plus qu’humilité, gratitude et remerciements.

Citations

Michel de Montaigne

Je n’ai rien fait aujourd’hui.
– Quoi, n’avez-vous donc pas vécu ?
C’est non seulement la plus fondamentale de vos occupations, mais aussi celle qui a le plus d’éclat.
– Avez-vous su penser et conduire votre vie ? Oui ? Alors, vous vous êtes acquitté de la plus
grande des tâches.

Albert Camus

Au milieu de l’hiver j’apprenais enfin qu’il y avait en moi un été invincible.

Ma Anandamayi

Où que vous soyez c’est là qu’il vous faut commencer le voyage

Wang Wei

Marcher jusqu’au lieu où tarit la source
Et attendre, assis
Que se lève le nuage.

Alvaro Mutis

Il est vain d’exiger de la vie davantage que cette secrète harmonie qui nous unit passagèrement au grand mystère des autres et nous permet de parcourir en leur compagnie une partie du chemin.

Semences de pensées

Rêves

Relations

Questionnements

Cheminements

Consolations

Evidences

Miscellanées

Pour ne pas oublier de rire...

Si j’étais…

 

Ce que je suis

 

Rencontres fondatrices

 

Merci de votre temps passé par ici.

Pour prolonger la rencontre, c’est à côté…

APARTÉ
Reconnaissance et gratitude à tous ces auteurs de ces vastes horizons sans qui je n’aurai pu développer mon expérience et ma réflexion.
Qu’ils en soient, ici, vivement remerciés ou honorés.

Rythme de publications à la petite semaine …

6 + 13 =