Shakespeare. Le théâtre du monde.

Shakespeare. Le théâtre du monde.

Shakespeare. Le théâtre du monde. Demain, puis demain, puis demain, rampe à petits pas, de jour en jour, jusqu’à la dernière syllabe du temps imparti ; et tous nos hier ont éclairé pour des fous le chemin vers la mort poussiéreuse. Eteins-toi, éteins-toi, court...

lire plus
Kafka. Qu’est-ce que la foi ?

Kafka. Qu’est-ce que la foi ?

Kafka. Qu'est-ce que la foi ? Nous ne manquons pas de foi, on ne peut pas dire cela : le simple fait que nous vivons équivaut à une foi aux dimensions incommensurables. Cela équivaudrait à de la foi ? On ne peut quand même pas ne pas vivre. C’est justement dans ce...

lire plus
Michon. Vies minuscules

Michon. Vies minuscules

Michon. Vies minusculesChaque biture m’était une répétition générale, un radotage des formes déchues de la Grâce : car l’Ecrit, pensais-je, viendrait à son heure de la sorte, exogène et prodigieux, indubitable et transsubstantiel ; changeant mon corps en mots comme...

lire plus
Zorn. Je suis jeune

Zorn. Je suis jeune

Zorn. Je suis jeuneJe suis jeune et riche et cultivé ; et je suis malheureux, névrosé et seul. Je descends d’une des familles de la rive droite du lac de Zurich, qu’on appelle aussi la Rive dorée. J’ai eu une éducation bourgeoise et j’ai été sage toute ma vie. Ma...

lire plus
Tchekhov. Nous nous reposerons

Tchekhov. Nous nous reposerons

Tchekhov. Nous nous reposeronsNous devons vivre. Nous allons vivre, oncle Vania. Passer une longue suite de jours, de soirées interminables, supporter patiemment les épreuves que le sort nous réserve. Nous travaillerons pour les autres, maintenant et jusqu’à la mort,...

lire plus
Hessel. Indignez-vous

Hessel. Indignez-vous

Hessel. Indignez-vousAussi, appelons-nous toujours à « une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation de masse, le mépris des plus faibles et de la culture,...

lire plus
Sand. Dieu n’est pas

Sand. Dieu n’est pas

Sand. Dieu n'est pasDieu n’est pas une Essence à part nous. Il n’est pas plus un foyer de lumière élevé au-dessus des cieux, comme le soleil au-dessus de la lune, qu’il n’est le pain consacré dans le calice d’or. Il est le soleil, et le pain, et les cieux et l’or du...

lire plus
Hofmannsthal. Lettre du voyageur

Hofmannsthal. Lettre du voyageur

Hofmannsthal. Lettre du voyageurMême ma propre pesanteur, l’engourdissement habituel de mon cerveau me semblent être quelque chose ; je sens un affrontement délicieux, tout simplement infini, en moi et autour de moi, et parmi les matières qui s’affrontent il n’en est...

lire plus
Fynn. Mister God

Fynn. Mister God

Fynn. Mister God« La différence qu’il y a entre un ange et une personne ? Facile. Un ange, c’est presque tout en dedans, une personne, presque tout en dehors. » Ainsi parlait, à six ans, Anna, également connue sous les noms de Pompom’, Souris, ou La Joie.A cinq ans,...

lire plus
Huxley. Hypothèse du travail minimal

Huxley. Hypothèse du travail minimal

Huxley. Hypothèse de travail minimalPourtant, de tout temps et malgré ces handicaps, quelques-uns ont poursuivi la recherche, au minimum jusqu’à ce point d’où ils peuvent voir, au-delà du dogme, la claire lumière du vide.Pour ceux d’entre nous qui ne font pas partie...

lire plus
Péguy. Une âme toute faite

Péguy. Une âme toute faite

Péguy. Une âme toute faiteIl y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise âme et même de se faire une mauvaise âme. C'est d'avoir une âme toute faite. Il y a...

lire plus
Kazantzaki. Lever les voiles

Kazantzaki. Lever les voiles

Kazantzaki. Lever les voilesCalmement, clairement, je regarde le monde et je dis : tout cela, que je contemple, que je perçois, que je savoure, que je flaire et que je touche, tout cela est une fiction de mon esprit.C’est à l’intérieur de mon crâne que se lève et se...

lire plus
Miller. Séjour de paix à Epidaure

Miller. Séjour de paix à Epidaure

Miller. Séjour de paix à EpidaurePendant plus de trente années, j’avais erré dans un labyrinthe. J’avais goûté toutes les joies, tous les désespoirs, sans jamais connaître la signification exacte de la paix. Chemin faisant, j’avais vaincu tous mes ennemis, l’un après...

lire plus
Hoff. Tao pour tous

Hoff. Tao pour tous

Hoff. Tao pour tousLe processus commence quand nous sommes des enfants, fragiles mais conscients du monde, et que nous savourons tout ce qui nous entoure. Puis nous atteignons l’adolescence, toujours fragiles mais tentant au moins de paraître indépendants. Lorsque...

lire plus
Kipling. Pour être un homme

Kipling. Pour être un homme

Kipling. Pour être un hommeSi tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vieEt sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,Ou perdre d’un seul coup le gain de cent partiesSans un geste et sans un soupir ;Si tu peux être amant sans être fou d’amour,Si tu peux être fort sans...

lire plus
Hesse. Siddharta

Hesse. Siddharta

Hesse. SiddhartaFais bien attention ! Mon bon ami, fais bien attention ! Le pécheur que je suis et que tu es, reste un pécheur; mais un jour viendra où il sera Brahma, où il atteindra le Nirvana, où il sera Bouddha, mais, prends-y garde : ce « un jour » est une...

lire plus
Kazantzaki. Le pauvre d’Assise

Kazantzaki. Le pauvre d’Assise

Kazantzaki. Le pauvre d'AssiseEtait-ce donc toi, Père François, que je cherchais depuis tant d’années ? Suis-je né uniquement pour te suivre ? Ce que tu m’as dit, tu ne l’a dit à personne d’autre. Tu me prenais par la main et, tandis que nous traversions les forêts,...

lire plus
Rilke. Qu’est-ce que l’amour ?

Rilke. Qu’est-ce que l’amour ?

Rilke. Qu'est-ce que l'amour ?Ce n'est pas aussi fâcheux qu'il semble à première vue; car c'est en même temps le plus positif de la vie, que chacun ait tout en lui-même : son destin, son avenir, son espace, son monde, tout entiers. Il n'y en a pas moins des moments où...

lire plus
Rolland. L’indépendance de l’Esprit

Rolland. L’indépendance de l’Esprit

Rolland. L'indépendance de l'EspritTravailleurs de l'Esprit, compagnons dispersés à travers le monde, séparés depuis cinq ans par les armées, la censure et la haine des nations en guerre, nous vous adressons, à cette heure où les barrières tombent et les frontières se...

lire plus
Keshavjee. Une histoire de bouffon

Keshavjee. Une histoire de bouffon

Keshavjee. Une histoire de bouffonJ’avais toujours considéré que la mort, comme le malheur et la maladie, c’était de la « M ». Un de mes collègues Bouffons d’un autre pays m’avait d’ailleurs fait parvenir ce résumé fulgurant des religions : L’hindouisme :Cette « M »...

lire plus
Ruga. Au temps des anges

Ruga. Au temps des anges

Ruga. Au temps des angesLe vivant est spontanéité, jeu d’une création qui ne procède d’aucune origine, d’aucune fin, d’aucun devenir ; il se manifeste sans corrompre les résultats de son action, car celle-ci n’a pas de fin en soi et ne se limite à aucun objet....

lire plus
Thoreau. De la marche

Thoreau. De la marche

Thoreau. De la marcheQu’est-ce qui fait qu’il est parfois difficile de déterminer dans quelle direction nous allons marcher ? Je crois qu’il y a un magnétisme subtil dans la Nature qui, si nous y cédons inconsciemment, nous indique la bonne direction. Il n’est pas...

lire plus
Sulivan. Consolation de la nuit

Sulivan. Consolation de la nuit

Sulivan. Consolation de la nuitJe reste avec mes questions ? Nul ne saura jamais. Qu’est-ce qu’une mémoire sans lie ? Est-il possible de choisir les apparences de la mort par amour de la vie ? Existe-t-il le royaume où il n’y a plus de mots, ni réel, ni irréel ?...

lire plus
Quignard. Une journée de bonheur

Quignard. Une journée de bonheur

Quignard. Une journée de bonheurLa lumière n’est que l’habit de Dieu. Parfois Dieu se dénude. Alors Dieu est vraiment lui-même : il cesse d’être lumière. Il quitte son visage de lumière (Dies). En cessant d’être jour, il cesse d’être Dieu. Alors nous les chats, les...

lire plus
Tolstoï. La paix sans la guerre

Tolstoï. La paix sans la guerre

Tolstoï. La paix sans la guerreDieu est ce tout sans limites, dont l’homme a conscience d’être une partie limitée. Seul existe vraiment Dieu. L’homme est sa manifestation dans la matière, le temps et l’espace. Plus la manifestation de Dieu dans l’homme (la vie) s’unit...

lire plus
Millot. O Solitude

Millot. O Solitude

Millot. O SolitudeAuparavant quand il faisait de longues courses à cheval dans la pampa, le plus souvent au galop, c’est alors que son esprit s’animait le plus et que ses idées affluaient. Au contraire, dans ce désert qu’il hantait chaque jour, son esprit « avait...

lire plus
Rolland. Le voyage intérieur

Rolland. Le voyage intérieur

Rolland. Le voyage intérieurJ’ai toujours vécu, parallèlement, deux vies, - l’une, celle du personnage que les combinaisons des éléments héréditaires m’ont fait revêtir, dans un lieu de l’espace et une heure du temps, - l’autre, celle de l’Etre sans visage, sans nom,...

lire plus
Proust. Un “petit” souvenir

Proust. Un “petit” souvenir

Proust. Un "petit" souvenirJ'avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel. D'où avait pu me venir cette puissante joie ? Je sentais qu'elle était liée au goût du thé et du gâteau, mais qu'elle le dépassait infiniment, ne devait pas être de même nature. D'où...

lire plus
Roussel. La légende

Roussel. La légende

Roussel. La légendeDans son propre espace ouvert, il est la sentinelle inutile d’un grand mystère désenchanté. Il s’étonne d’être encore ainsi en alerte au bord du chemin par où ^lus personne ne vient et qui s’est arrêté soudain, fil cassé de toutes les promesses. Il...

lire plus
Tchekhov. Je suis mouette

Tchekhov. Je suis mouette

Tchekhov. Je suis mouetteNina : « Je suis seule. Une fois tous les cent ans. J’ouvre la bouche pour parler, et ma voix résonne tristement dans ce vide, et personne n’entend… Vous non plus, blêmes lumières, vous ne m’entendez pas… Enfantés avant l’aube par le marais...

lire plus
Miller. Je me suis réveillé

Miller. Je me suis réveillé

Miller. Je me suis réveilléPendant une fraction de seconde peut-être, je fus le siège d’une clairvoyance totale que l’épileptique, dit-on, est seul à connaître. A ce moment-là, je perdis complètement l’illusion du temps et de l’espace : le monde déroulait son drame...

lire plus
Juliet. La marche intérieure

Juliet. La marche intérieure

Juliet. La marche intérieureLa marche, à mon sens, est génératrice de pensée. Tout mon travail est né de ce besoin de devenir celui que j'étais mais que je ne connaissais pas. Le chemin c'est celui qu'on parcourt tout au long de sa vie, mais c'est aussi le chemin...

lire plus
Rabhi. That is the question

Rabhi. That is the question

Rabhi. That is the questionTout ceci m’oblige à poser la question : vivons-nous ou sommes-nous vécus ? Ou bien : quelle est la part de ce qui nous vit et celle que nous vivons ? Ou bien encore : la vie n’est-elle pas un rêve ? Sans vaine philosophie, mais au plus...

lire plus
Cowper Powys. Plongeons

Cowper Powys. Plongeons

Cowper Powys. PlongeonsPlongeons donc – au cœur même de notre vulgaire civilisation – dans nos âmes et soyons seuls, dans cette Solitude qui peut créer et détruire sans recourir à la violence. Le pouvoir de l’esprit individuel à créer son propre bonheur, à partir de...

lire plus
Kafka. Quelques aphorismes

Kafka. Quelques aphorismes

Kafka. Quelques aphorismesLe vrai chemin passe par une corde qui n’est pas tendue en hauteur mais au ras du sol. Elle semble être là davantage pour faire trébucher que pour porter le pied. Deux règles pour commencer ta vie : réduire toujours plus ton cercle et...

lire plus
Conrad; La jeunesse

Conrad; La jeunesse

Conrad. La jeunesseSeule la jeunesse connaît de tels moments. Je ne parle pas de l’extrême jeunesse. Non. L’extrême jeunesse ne connaît pas de moments, à proprement parler. C’est le privilège de la prime jeunesse de vivre en avance sur son temps, dans toute la...

lire plus
Rilke. De la patience

Rilke. De la patience

Rilke. De la patienceLisez le moins possible d’ouvrages critiques ou esthétiques. Ce sont, ou bien des produits de l’esprit de chapelle, pétrifiés, privés de sens dans leur durcissement sans vie, ou bien d’habiles jeux verbaux ; un jour une opinion y fait loi, un...

lire plus
Montaigne. Vivre à propos

Montaigne. Vivre à propos

Montaigne. Vivre à proposQuand je danse, je danse ; quand je dors, je dors. Rien de plus simple. Et quand je me promène seul dans un beau verger, il peut arriver que, pendant un certain temps, mes pensées soient accaparées par des sujets étrangers à ce qui m'entoure,...

lire plus
Andréas Salomé. Une vie

Andréas Salomé. Une vie

Andréas Salomé. Une vieNotre première expérience, chose remarquable, est celle d’une disparition. Un instant auparavant, nous étions un tout indivisible, tout Être était inséparable de nous ; et voilà que nous avons été projetés dans la naissance, nous sommes devenus...

lire plus
Shakespeare. La vie comme un rêve

Shakespeare. La vie comme un rêve

Shakespeare. La vie comme un rêveNos divertissements sont finis. Ces acteurs, j’eus soin de le dire, étaient tous des esprits : ils se sont dissipés dans l’air, dans l’air subtil. Tout de même que ce fantasme sans assises, les temples solennels et ce grand globe même...

lire plus
Valéry. Vivre, je respire

Valéry. Vivre, je respire

Valéry. Vivre, je respireC’est un état suprême, où tout se résume en vivre, et qui refuse d’un sourire qui me vient, toutes les questions et toutes les réponses… VIVRE… Je ressens, je respire mon chef d’œuvre. Je nais de chaque instant pour chaque instant. VIVRE ! JE...

lire plus
Saint-Exupéry. Terre des hommes

Saint-Exupéry. Terre des hommes

Saint-Exupéry. Terre des hommesEt je regagnais mon wagon. Je me disais : ces gens ne souffrent guère de leur sort. Et ce n’est point la charité ici qui me tourmente. Il ne s’agit point de s’attendrir sur une plaie éternellement rouverte. Ceux qui la portent ne le...

lire plus
Laval. Comme une feuille de thé

Laval. Comme une feuille de thé

Laval. Comme une feuille de théChemin d'émancipation de mes automatismes de pensées, d'affranchissement de mes toxines et pollutions mentales. Mouvement de libération de mes entraves, de mes attentes, de mes schémas de fonctionnement, de mes assujettissements à des...

lire plus
Calderon de la Barca. Rien que des songes

Calderon de la Barca. Rien que des songes

Calderon de la Barca. Rien que des songesCela est vrai. Eh bien, réprimons alorsce naturel étrange,cette furie, cette ambition,au cas où nous aurions un songe à nouveau.C’est décidé, nous agirons ainsi,puisque nous habitons un monde si étrangeque la vie n’est rien...

lire plus
Ruga. Hors du temps

Ruga. Hors du temps

Ruga. Hors du tempsAu-delà de ma forme et de mon impermanence L’impermanence de la forme que j’habite et qui me quitte déjà peu ou prou, l’inéluctable, l’irréversible disparition qui s’amorce et que je ressens avec une conscience accrue, m’amène aux assises d’une...

lire plus
Gide. Les nourritures terrestres

Gide. Les nourritures terrestres

Gide. Les nourritures terrestresJe voudrais m’adresser à toi plus intimement que ne l’a fait encore un autre. Je voudrais arriver à cette heure de la nuit où tu auras successivement ouvert puis fermé bien des livres cherchant dans chacun d’eux plus qu’il ne t’avait...

lire plus
Camus. Noces

Camus. Noces

Camus. NocesJe retrouvais ici l’ancienne beauté, un ciel jeune, et je mesurais ma chance, comprenant enfin que dans les pires années de notre folie le souvenir de ce ciel ne m’avait jamais quitté. C’était lui qui pour finir m’avait empêché de désespérer. J’avais...

lire plus
Yourcenar. En pèlerin et en étranger

Yourcenar. En pèlerin et en étranger

Yourcenar. En pèlerin et en étrangerPareillement, car les deux sons se font échos, les deux hémisphères se rejoignent, chrétien et antique, profonde humilité et profond orgueil, connaissance de son néant et sens d’appartenir au tout. Il est trop tôt pour parler, pour...

lire plus
Rilke. Lettres à un jeune poète

Rilke. Lettres à un jeune poète

Rilke. Lettres à un jeune poèteSi votre amour vaut pour l’infime et si, avec l’humilité d’un serviteur, vous cherchez à gagner la confiance de ce qui vous paraît pauvre alors tout vous deviendra plus facile, plus cohérent, pour ainsi dire plus réconciliateur, non pas...

lire plus