Prière de John Henry Newman

Prière de John Henry Newman

Prière de John Henry NewmanConduis-moi, douce Lumière,au milieu des ténèbres :je t’en prie, conduis-moi. La nuit est sombre, et je suisloin de la maison :je t’en prie, conduis-moi. Veille sur mon chemin.Je ne demande pasà voir le but lointain :un seul pas me suffit....

lire plus
Morgan. A la claire fontaine…

Morgan. A la claire fontaine…

Morgan. A la claire fontaine...J’ai cherché la paix dans la solitude :Elle était peuplée d’orgueil et d’illusions.J’ai cru trouver la vérité en moi seul,Et la vérité qui réside chez tous les hommesétait profondément glacée au fond de mon cœur.Je n’avais aucun rayon de...

lire plus
Prière de Brassens. Le rosaire de Francis Jammes

Prière de Brassens. Le rosaire de Francis Jammes

Prière de Brassens. Le rosaire de Francis JammesPar le petit garçon qui meurt près de sa mèretandis que des enfants s’amusent au parterre ;et par l’oiseau blessé qui ne sait pas commentson aile tout à coup s’ensanglante et descendpar la soif et la faim et le délire...

lire plus
Caulier. Mon amie la rose

Caulier. Mon amie la rose

Caulier. Mon amie la rose On est bien peu de choseEt mon amie la roseMe l´a dit ce matin.A l´aurore je suis néeBaptisée de roséeJe me suis épanouieHeureuse et amoureuseAux rayons du soleilMe suis fermée la nuitMe suis réveillée vieille Pourtant j´étais très belleOui...

lire plus
Dieuzaide Jean (1921 – 2003)

Dieuzaide Jean (1921 – 2003)

Dieuzaide Jean (1921 – 2003) Il t’appartient de choisir ton chemin :D’aller vers la nouveauté de la mer,De retourner sur le connu de tes pas. C’est à chacun de faire de sa vie un paradis ou un enferUne fois compris que les autres n’y sont pour rien.Etre un passant ou...

lire plus
Rostand. Non, merci

Rostand. Non, merci

Rostand. Non, merciMais… chanter,Rêver, rire, passer, être seul, être libre,Avoir l’œil qui regarde bien, la voix qui vibre,Mettre, quand il vous plaît, son feutre de travers,Pour un oui, pour un non, se battre, – ou faire un vers !Travailler sans souci de gloire ou...

lire plus
Wang Wei. Le plein du vide

Wang Wei. Le plein du vide

 Wang Wei. Le plein du videau milieu de ma vie je me suis épris du taosur mes vieux jours j’habite au pied de la montagne du sudquand l’envie me prend, solitaire je m’y rendsde choses si merveilleuses je suis le seul à jouirje marche jusqu’à la sourceassis, je regarde...

lire plus
Rembrandt. Le Christ dans la tempête. 1633

Rembrandt. Le Christ dans la tempête. 1633

Rembrandt. Le Christ dans la tempête. 1633Tournant le dos à la lumière, je n’aperçois que mon ombrecombattant mes propres abîmes.Seul celui qui regarde de face porte l’espérance. Quoiqu’il en soit, tous seront sauvés, ainsi soit-il.

lire plus
Chet Baker à Milan. 1961

Chet Baker à Milan. 1961

Chet Baker à Milan. 1961L’homme et sa musique intérieure.La foule et sa folie extérieure.Deux mondes parallèles qui se rejoignent à l’infini,L’universel réconcilié, enfin. Et de l’autre à moi, il n’y a qu’un pont, qu’un pas.

lire plus
Moitessier. La longue route

Moitessier. La longue route

Moitessier. La longue routeL'homme-robot téléguidé pullulera sur la Terre, et ensuite notre planète s'en débarrassera comme on se débarrasse de la vermine. Il restera quelques lamas au Tibet, quelques rescapés sur les montagnes et sur la mer, peut-être. Et tout le...

lire plus
Cheng. Qui accueille

Cheng. Qui accueille

Cheng. Qui accueilleQui accueille s’enrichit, qui exclut s’appauvrit. Qui élève s’élève, qui abaisse s’abaisse. Qui oublie se délie, qui se souvient advient. Qui vit de mort périt, qui vit de vie sur-vit.   François Cheng. Enfin le royaume. Poésie Gallimard....

lire plus
Milosz. Solitude

Milosz. Solitude

Milosz. Solitude Je me suis réveillé sous l’azur de l’absence Dans l’immense midi de la mélancolie.L’ortie des murs croulants boit le soleil des morts.      Silence. Où m’avez-vous conduit, Mère aveugle, ô ma vie ? Dans quel enfer du souvenir où l’herbe pense, Où...

lire plus
Kokinshu. Chant de printemps

Kokinshu. Chant de printemps

Kokinshu. Chant de printemps Chant triste du coucou, Iris du début d'été, sans savoir pourquoi me voici amoureux. Là-bas où se perd l'écume des vagues, le navire, lui au moins, va selon le vent qui le guide. Ah ! Notre monde est fait ainsi, comme le vent qui souffle...

lire plus
Prière de Thérèse de Lisieux

Prière de Thérèse de Lisieux

Prière de Thérèse de Lisieux Ma vie n'est qu'un instant, une heure passagèreMa vie n'est qu'un seul jour qui m'échappe et qui fuitTu le sais, ô mon Dieu ! Pour t'aimer sur la terreJe n'ai rien qu'aujourd'hui !... Oh ! Je t'aime, Jésus ! Vers toi mon âme aspirePour un...

lire plus
Guénand. Dévotion

Guénand. Dévotion

Guénand. DévotionEntre l’ombre et la lumièreEntre le chagrin et la raisonEntre la rage et la prièreEntre l’ignorance et le pardonJ’ai découvert une autre filièreUne mine d’or, un inépuisable filonQui m’aspire au cœur de l’universDans un magnifique tourbillonOù la peur...

lire plus
Juan Ramón Jiménez. Matins

Juan Ramón Jiménez. Matins

Juan Ramón Jiménez. MatinsLit emprunté Dur, sec, fatidique matin, qui me réveille par ta véhémenceaigre du concert d’innocencesplendeur du fond de ma nuit souveraine, trouble remous d’humaine peine, de conscience éblouie et sordide, trop lente à prendre place en la...

lire plus
Wagoner. Ici

Wagoner. Ici

Wagoner. Ici Ne bouge plus. Les arbres devant toi et les buissons sur les côtésNe se sont pas perdus. Où que tu sois s’appelle Ici,Et tu dois le traiter comme un puissant étranger,Tu dois demander la permission de le connaître et d’être connu.La forêt respire. Ecoute....

lire plus
Blake. Pity. 1795

Blake. Pity. 1795

Blake. Pity. 1795Seras-tu là A l’instant de ta métempsychose, Ton sarcophage abandonné à l’esprit en éveil ? Ou bien Absent de toi-même, Prépare-toi, encore, à une vie postérieure…

lire plus
Kabîr. Ami, espère

Kabîr. Ami, espère

Kabîr. Ami, espère Ami, espère en l’Hôte tant que tu es en vie.Plonge dans l’expérience tant que tu es en vie !Pense… et pense encore… tant que tu es en vie.Ce que tu appelles « salut » appartient au temps d’avant la mort. Si tu ne brises pas tes liens tant que tu es...

lire plus
Newman. Le sublime est maintenant

Newman. Le sublime est maintenant

Newman. Le sublime est maintenantNous réaffirmons le désir naturel de l’homme pour l’exaltation, pour un souci de notre rapport aux émotions absolues. Nous n’avons nul besoin des accessoires désuets d’une légende démodée et caduque. Nous créons des images dont la...

lire plus
Akeji Sumiyoshi.

Akeji Sumiyoshi.

Akeji Sumiyoshi. Eclatement Absorption Rayonnement Pulsation. Détachement, Danse cosmique au cœur de l’être,Sans durée, sans doute, sans désespoir !

lire plus
Stafford. Tiens-toi prêt

Stafford. Tiens-toi prêt

Stafford. Tiens-toi prêt A partir d’ici, de quoi veux-tu te souvenir ?De la lumière du soleil qui grignote un sol brillant ?De l’odeur de vieux bois qui plane, du bruit adoucide l’extérieur qui emplit l’air ? Offriras-tu jamais plus beau cadeau au mondeque le respect...

lire plus
Prière de Dietrich Bonhoeffer

Prière de Dietrich Bonhoeffer

Prière de Dietrich BonhoefferDieu, je t’invoque dès l’aubeAide-moi à prier et rassembler mes pensées ;Seul, je ne le peux pas.En moi sont les ténèbres, près de toi la lumière.Je suis seul, mais Toi, tu ne m’abandonnes pas ;Je suis découragé, mais Toi tu me secours ;Je...

lire plus
Feininger Andreas. Coney Island. 1949

Feininger Andreas. Coney Island. 1949

Feininger Andreas. Coney Island. 1949 A chacun sa place au soleil dans ce bas monde peuplé.A tous son unique partition raccordée à l’ensemble.Cacophonie ou cosmogonie ?Tout est dans l’écoute.L’observateur en moi le pressent : La somme des parties s'équilibre au...

lire plus
Hafez. Quel est le secret ?

Hafez. Quel est le secret ?

Hafez. Quel est le secret ?L’autre nuit, un sage est venu me dire : « Il faut que tu connaisses le secret de celui qui nous vend le vin. »Il ajouta : « Ne prends rien au sérieux. Le monde met de lourds fardeaux sur ceux qui courbent l’échine. »Puis il me tendit une...

lire plus
Campo Cristina. Deux mondes

Campo Cristina. Deux mondes

Campo Cristina. Deux mondes Deux mondes - et moi je viens de l'autre.Derrièredans les rues détrempéesderrièredans le brouillard et le déchirementau-delà du chaos et de la raisonde portes minuscules et de durs rideaux de cuir,un monde caché au monde, imprégnant le...

lire plus
Prière d’origine amérindienne

Prière d’origine amérindienne

Prière d'origine amérindienne Quand je ne serai plus là, lâchez-moi !Laissez-moi partirCar j’ai tellement de choses à faire et à voir !Ne pleurez pas en pensant à moi !Soyez reconnaissants pour les belles annéesPendant lesquelles je vous ai donné mon amour !Vous ne...

lire plus
Baguian. Je suis une tombe

Baguian. Je suis une tombe

Baguian. Je suis une tombeComment savoir où je vaisSi je ne sais pas d'où je viensOù est passé mon passéJe recherche sans finLe début d'un chemin Comment savoir qui je suisSans savoir de qui je tiensJe suis à moi-même étrangerEn ne connaissant rienDu nom qui est le...

lire plus
Prière de l’arbre

Prière de l’arbre

Prière de l'arbre Homme !Je suis la chaleur de ton foyer par les froides nuits d’hiver,L’ombrage ami lorsque brûle le soleil d’été.Je suis la charpente de ta maison, la planche de ta table.Je suis le lit dans lequel tu dors et le bois dont tu fis les navires.Je suis...

lire plus
Cohen. Suzanne

Cohen. Suzanne

Cohen. Suzanne Suzanne t'emmène chez elle près de la rivièreTu peux entendre les bateaux voguerTu peux passer la nuit auprès d'elleEt tu sais qu'elle est à moitié folleMais c'est pour ça que tu veux resterEt elle te nourrit de thé et d'orangesQui ont fait tout le...

lire plus
Éluard. Liberté

Éluard. Liberté

Éluard. LibertéSur mes cahiers d’écolierSur mon pupitre et les arbresSur le sable sur la neigeJ’écris ton nom Sur toutes les pages luesSur toutes les pages blanchesPierre sang papier ou cendreJ’écris ton nom Sur les images doréesSur les armes des guerriersSur la...

lire plus
Ansa. S’il y a …

Ansa. S’il y a …

Ansa. S'il y a ... S’il y a un art,il est l’expression de l’amour. S’il y a un chemin,c’est d’avancer en aimant. S’il y a une connaissance,c’est en aimant qu’elle viendra. S’il y a un ciel,c’est l’Aimé qui l’habite. S’il y a une vie,c’est d’aimer l’amour. S’il y a une...

lire plus
T. S. Eliot. La terre vaine

T. S. Eliot. La terre vaine

T. S. Eliot. La terre vaineEntre l’idéeEt la réalitéEntre le mouvementEt l’acteTombe l’OmbreCar Tien est le Royaume Entre la conceptionEt la créationEntre l’émotionEt la réponseTombe l’Ombre La vie est très longue Entre le désirEt le spasmeEntre la puissanceEt...

lire plus
Franck. Un saut de foi. Ireland. 1995

Franck. Un saut de foi. Ireland. 1995

Franck. Un saut de foi. Ireland. 1995 Prenons la vie comme des enfants se tiennent par la main,et avalons nos ombres en passant par-dessus.Peu importe l’atterrissage car c’est dans l’élanque la joie nous inonde,que la confiance nous réunit.

lire plus
Yourcenar. Vous ne saurez jamais

Yourcenar. Vous ne saurez jamais

Yourcenar. Vous ne saurez jamaisVous ne saurez jamais que votre âme voyageComme au fond de mon cœur un doux cœur adoptéEt que rien, ni le temps, d’autres amours, ni l’âgeN’empêcheront jamais que vous ayez été ; Que la beauté du monde a pris votre visage,Vit de votre...

lire plus
Salvodo. Marie-Madeleine. 1530

Salvodo. Marie-Madeleine. 1530

Salvodo. Marie-Madeleine. 1530 Madone qui se donne au présent, Qui s’abandonne à l’instant, Vierge de tout péché, Mère de tous les hommes, Déesse du passage ; Je m’adonne à ton regard porteur d’amour

lire plus
Sabino. De tout

Sabino. De tout

Sabino. De toutDe tout, il resta trois choses:la certitude que tout était en trainde commencer,la certitude qu'il fallait continuer,la certitude que cela serait interrompuavant que d'être terminé.Faire de l'interruption un nouveau chemin,faire de la chute un pas de...

lire plus
H. J. Lim. La vie parfaite

H. J. Lim. La vie parfaite

H. J. Lim. La vie parfaiteJe salue le public. Les applaudissements s’estompent. Un homme tousse. Le piano attend. Je m’assois. Et alors, il y a la musique. Et tout advient. La musique, c’est eux, c’est moi, c’est vous, c’est nous qui cherchons le silence.Je n’oublie...

lire plus
Prière d’Édith Stein 2

Prière d’Édith Stein 2

Prière d’Édith Stein 2Seigneur, les vagues sont déchaînéesEt la nuit est sombre.Ne veux-tu pas l’éclairerPour moi, qui veille en solitaire ? Tiens ferme la main sur le gouvernailEt sois confiante et paisible.Ton petit bateau m’est cher,Je veux le piloter jusqu’au but....

lire plus
Machado. Des chemins sur la mer

Machado. Des chemins sur la mer

Machado. Des chemins sur la merIIA quoi bon appeler cheminsles sillons du hasard ?...Qui chemine marche toujoursComme Jésus sur la mer. XXIHier j’ai rêvé que je voyaisDieu et qu’à Dieu je parlais ;et j’ai rêvé que Dieu m’entendait…Puis j’ai rêvé que je rêvais....

lire plus
Apollinaire. Chère raison

Apollinaire. Chère raison

Apollinaire. Chère raisonJ’écoute les bruits de la villeEt prisonnier sans horizonJe ne vois rien qu’un ciel hostileEt les murs de ma prison. Le jour s’en va voici que brûleUne  lampe dans la prisonNous sommes seuls dans ma celluleBelle clarté Chère raison Guillaume...

lire plus
Memling. Ange tenant un rameau. 1480

Memling. Ange tenant un rameau. 1480

Memling. Ange tenant un rameau. 1480 Que me dit l’ange qui me scrute de son regard aimant ?           - Va vers ton cœur pour déployer tes ailes et suis-moi, Je suis le chemin de ta résurrection. Car tu es prêt.

lire plus
Attar. La conférence des oiseaux

Attar. La conférence des oiseaux

Attar. La conférence des oiseaux Ne comprenant rien, ils interrogèrent le Simorgh, sans se servir de la langue. Alors le Simorgh leur dit, sans se servir non plus de la langue : « Le soleil de ma majesté est un miroir. Celui qui se voit dans ce miroir, il y voit son...

lire plus
Kabir. A quel rivage …

Kabir. A quel rivage …

A quel rivage ...A quel rivage veux-tu atteindre, ô mon cœur ?Il n’y a aucun voyageur devant toi. Il n’y a pas de route.Où est l’action, où le repos sur ce rivage ?Il n’y a pas d’eau : aucun bateau, aucun marin ne sont en vue.Il n’y a pas même de corde pour hâler le...

lire plus
Lacàmera. Studio du peintre. 1938

Lacàmera. Studio du peintre. 1938

Lacàmera. Studio du peintre. 1938 Simplicité de l’ordinaire. Un chez-soi face au lointain, une retraite sans pèlerinage.Et par une journée ensoleillée notre assemblée humaine,ré-union par-delà nos différences,l’Un démultiplié.

lire plus
Ryokan. Une vie simple

Ryokan. Une vie simple

Une vie simple Ma vie peut sembler mélancolie,Mais en voyageant à travers le monde,Je me suis confié au Ciel. Dans mon sac, trois parts de rizPrès de l’âtre un tas de bois. Si quelqu’un me demande quel est le signeDe l’éveil ou de l’illusion,Je ne saurai le dire–...

lire plus
Friedrich. Soirée. 1824

Friedrich. Soirée. 1824

Friedrich. Soirée. 1824 Écrasement de la matrice terrestre. Évaporation de l’esprit céleste. Mélodie dansante du temps qui passe sans passer, L’éternité, quoi.  

lire plus
Amar. Écoute, écoute, écoute

Amar. Écoute, écoute, écoute

Écoute, écoute, écoute Écoute…Quand on veut comprendre,on n’écoute qu’avec la tête.Pour réaliser le tout,qui n’est pas compréhension,il nous faut écouter avec plusque la tête… Écoute…De tout ton cœur, de toute ton âmede toutes tes forces.Apprendre à écouter,avec son...

lire plus
Prière de Saint Augustin

Prière de Saint Augustin

Prière de Saint Augustin Bien tard je t’ai aimée, ô beauté si ancienne et si nouvelle, bien tard je t’ai aimée ! Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors et c’est là que je te cherchais, et sur la grâce de ces choses que tu as faites, pauvre disgracié, je me...

lire plus
Blake. Le voilier

Blake. Le voilier

Le voilier Je suis debout au bord de la plage.Un voilier passe dans la brise du matin,et part vers l'océan.Il est la beauté, il est la vie.Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.Quelqu'un à mon côté dit : « il est parti !» Parti vers où ?Parti de mon...

lire plus
Durkheim. Roseau

Durkheim. Roseau

Durkheim. Roseau Une présence se révèlerait-elle sans l’ombre et la lumière qui l’accompagnent ?C’est ici que vide et plein se rejoignent,non plus élévation mais liaison,rectitude de l’âme sans la rigidité du corps. Mystère sans problème.

lire plus
Prière d’un sage hindou du Moyen-âge

Prière d’un sage hindou du Moyen-âge

Prière d'un sage hindou du Moyen-âge Dans l’océan de l’amour Ô Seigneur !Je suis fatigué de tant d’intelligence ! Ôte-moi le pouvoir de raisonneret d’être habile avec les mots.Ôte-moi cette connaissance et cette logiquegaspillées en débats inutiles.Ôte-moi l’aisance...

lire plus
Biès. Mon cœur repose

Biès. Mon cœur repose

Mon cœur repose L'Esprit se dévêt de sa nudité :surgit le monde !Le Verbe vibre et se réveille et se révèleabreuvant le vent de vie,enseignant son frémir à l'herbe. De leurs lianes les regardsenserrent les objets, les formes.Les lèvres tendent des baisers.Les éclairs...

lire plus
Baudiquey. Un autre évangile

Baudiquey. Un autre évangile

Un autre évangile Car Jésus se laisse, bel et bien, « toucher », dans tous les sens du mot, par tous les ulcérés du corps et du cœur, par tous les « intouchables » qui lui font cortège depuis qu’il a dit : « Venez à moi, vous tous qu’écrase le fardeau… » (qui n’a...

lire plus
Rilke. Et si je lève

Rilke. Et si je lève

Et si je lève Et si je lève maintenant les yeux du livre,rien ne sera dépaysant, tout sera grand.Dehors est tout cela que je vis ici dedans,ici et là tout est illimité ; sinonque je m’y tresse plus étroitement encorequand mes regards vont s’accordant aux choseset à la...

lire plus
Seymour. Mykonos. 1951

Seymour. Mykonos. 1951

Seymour. Mykonos. 1951 Parce que j’ai soif d’une eau vive qui satisfasse l’esprit en moi,J’ose aller à travers les murs du mental,Sans m’attarder aux apparentes fenêtres.Je veux l’oasis ou je ne veux rien…

lire plus
Blum. Oracle runique

Blum. Oracle runique

Oracle runique Dieu en moi, Dieu sans moi,Comment ne serai-je jamais dans le doute ?Il n'y a aucun  lieu où je ne puisse allerEt n’y pas voir la face de Dieu,Rien pour connaître que je suis la vision de DieuEt que je suis les oreilles de Dieu.Ainsi, à travers la...

lire plus
Vermeer. Vue de Delft. 1660

Vermeer. Vue de Delft. 1660

Vermeer. Vue de Delft. 1660 Vision docile du courant de la vie.Simple, paisible, présente.Humanité confiante dans tout ce qui se passe, sans regret et sans espoir, chacun a sa place et à ses fonctions sous un ciel de lumière.

lire plus
Linssen. L’extase du monde

Linssen. L’extase du monde

L'extase du monde Demeure en Dieu…Ne vis qu’en Dieu…Efface-toi.Et que ton âme soit irradiante,de Sa Lumière infinie,de Sa Paix suprême.O sublime immortalitéJe suis à jamais en Toi.Ta joie comble mon âme…Enflamme mon cœur,En une ineffable et divine Extase.O Vie Immense...

lire plus
Hals. Famille Van Campen (fragment). Vers 1623-1625

Hals. Famille Van Campen (fragment). Vers 1623-1625

Hals. Famille Van Campen (fragment). Vers 1623-1625N’oublions pas l’enfance !Même lointaine, ses souvenirs restent vivaces et font ce que nous sommes devenus.C’est cette part d’enfance qui nous relie et dont nous pouvons encore nous inspirer.C’était le temps où il n’y...

lire plus
Whitman. Je crois encore au miracle

Whitman. Je crois encore au miracle

Je crois encore au miracleEh quoi – fait-on si grande affaire d’un miracle ?Quant à moi, je ne connais rien d’autre que des miracles,Quand je me promène dans les rues de Manhattan,Ou que je darde mon regard par-dessus les toits dans le ciel,Ou que je patauge pieds nus...

lire plus
Emré. Paroles d’un Pauvre

Emré. Paroles d’un Pauvre

Paroles d'un Pauvre Le Juste est plein de l'universmais nul ne sait qui est le Juste.Cherche-le en toi-même,Il n'est pas différent de toi. Tu crois à ce monde.« Ce pain, dis-tu, il m'appartient »Pourquoi raconter ces mensonges ?Ce dont tu parles n'existe pas. L'autre...

lire plus
Kupka. Disques de Newton. 1912

Kupka. Disques de Newton. 1912

Kupka. Disques de Newton. 1912 Force vitale. Efflorescence d’un monde. Superposition de plans.Ouroboros où tout est en tout, s’absorbe et renaît à l’infini.Cercle infernal ou cycle parfait, selon l’expérience.

lire plus
Prière de François d’Assise

Prière de François d’Assise

Prière de François d'AssiseSeigneur, fais de moi un instrument de ta paix,Là où est la haine, que je mette l’amour.Là où est l’offense, que je mette le pardon.Là où est la discorde, que je mette l’union.Là où est l’erreur, que je mette la vérité.Là où est le doute,...

lire plus
Donne. Nul n’est une île

Donne. Nul n’est une île

Nul n'est une île Aucun homme n’est une île, un tout, complet en soi ; tout homme est un fragment du continent, une partie de l’ensemble ; si la mer emporte une motte de terre, l’Europe en est amoindrie, comme si les flots avaient emporté un promontoire, le manoir de...

lire plus
Riboud. Huang Shan.1983

Riboud. Huang Shan.1983

Riboud. Huang Shan. 1983 Ici, là-bas, reliés par la plaine ;Vie, mort, reniés par la peine. Apparition et résurgence.Aspiration des renaissances jusqu’à l’extinction de joie.

lire plus
Boubat. Rivage du Soi

Boubat. Rivage du Soi

Rivage du Soi Le long de la plageAux rives du Gange. Du Nil au MississipiAprès une longue routeOn découvre l’OUVERT.L’amoureux de la lumièreS’accorde avec le signe de l’infini : ∞.L’homme libre devant la merSe prend au jeu des vagues et des nuages.Il participe à la...

lire plus
Prière de Voltaire

Prière de Voltaire

Prière de Voltaire Ce n’est donc plus aux hommes que je m’adresse ; c’est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes et de tous les temps : s’il est  permis à de faibles créatures perdues dans l’immensité, et imperceptibles au reste de l’univers, d’oser te...

lire plus
Bergamn. Silence de Dieu

Bergamn. Silence de Dieu

Silence de Dieu Tu te plains de crier et du silence de Dieu. Tu dis que tu es enfermé, et que tu as peur d'être emprisonné à vie, bien que personne ne t'ait rien dit à ce sujet. Songe alors au fait que tu es ton propre juge et ton propre gardien. Prisonnier, quitte ta...

lire plus
Verdier. Ascèse. 2009

Verdier. Ascèse. 2009

Verdier. Ascèse. 2009 Gestuelle monumentale et manufacture minuscule, présence à l’espace ainsi manifesté. Commencement, aboutissement, continuels. Vie de fractures et de résurgences. Passage des possibles, porte du probable, pont des permanences.

lire plus
Prière de l’artisan

Prière de l’artisan

Prière de l'artisan Apprends-moi, Seigneur, à bien user du tempsque tu me donnes pour travailler,à bien l’employer sans rien en perdre.Apprends-moi à unir la hâte et la lenteur,la sérénité et la ferveur, le zèle et la paix.Aide-moi au départ de l’ouvrage,là où je suis...

lire plus
Blake. Petite mouche

Blake. Petite mouche

Petite mouche Petite Mouche,Ton jeu d’étéMa main insoucianteL’a balayé.Ne suis-je pasUne mouche comme toi ?Ou encore, n’es-tu pasUn homme comme moi ? Moi aussi, je danseEt bois et chanteJusqu’à ce qu’une main aveugleBalaie mes ailes.Si la pensée est viveEt force et...

lire plus
McMillen. Le jour où

McMillen. Le jour où

Le jour où Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle estime de soi. Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu...

lire plus
Fabritius. Le chardonneret. 1654

Fabritius. Le chardonneret. 1654

Fabritius. Le chardonneret. 1654 L’oiseau scrute l’horizon comme l’homme son âme.Enchaîné à son perchoir, il se croit condamner à rêver.Mais si l’humilité lui faisait baisser la tête, il constaterait que c’est une illusion qui l’attache. Ainsi me suis-je aperçu que je...

lire plus
Wordsworth. Notre naissance

Wordsworth. Notre naissance

Notre naissance Notre naissance n’est rien d’autre que sommeil et oubli.L’âme qui s’éveille avec nous, l’Etoile de notre vie,A eu ailleurs sa place, et vient de si loin.Non dans un total oubli,Ni dans l’absolue nudité,Mais cortèges de nuages glorieux,Nous venons de...

lire plus
Prière de Jean Racine

Prière de Jean Racine

Prière de Jean Racine Mon Dieu, quelle guerre cruelle !Je trouve deux hommes en moi :L’un veut que, plein d’amour pour toi,Mon cœur te soit toujours fidèle ;L’autre, à tes volontés rebelle,Me révolte contre ta loi.L’un, tout esprit et tout céleste,Veut qu’au ciel sans...

lire plus
Daumal. Le grand jeu

Daumal. Le grand jeu

Le grand jeu Je suis mort, parce que je n’ai pas le désirJe n’ai pas le désir parce que je crois posséderJe crois posséder parce que je n’essaie pas de donnerEssayant de donner on voit qu’on n’a rien,Voyant qu’on n’a rien on essaie de se donnerEssayant de se donner on...

lire plus
Prière d’Ignace de Loyola

Prière d’Ignace de Loyola

Prière d'Ignace de Loyola Seigneur, prends ma mémoire,je ne veux pas me souvenir.Prends mon intelligence,je ne veux pas penser.Prends ma volonté,je ne veux pas raisonner.Mais si tu veux que je me souvienne,donne-moi la mémoire.Si tu veux que je pense,fais-moi...

lire plus
Tagore. L’offrande lyrique

Tagore. L’offrande lyrique

L'offrande lyrique Lumière ! Où est la lumière ? Qu’elle s’anime au feu rutilant du désir ? Voici la lampe, mais sans jamais le vacillement d’une flamme — est-ce là ton destin, mon cœur ? La mort, ah ! pour toi serait de beaucoup préférable. La misère frappe à ta...

lire plus
Bullock. Child on Forest Road. 1958

Bullock. Child on Forest Road. 1958

Bullock. Child on Forest Road. 1958 Sur le chemin de vie, l’arbre est la clé. Branches s’élevant vers le ciel et racines s’enfouissant vers l’origine, Arc bandé vers nulle autre cible que soi-même. Grâce à l’esprit de curiosité.

lire plus
Kandinsky. La troisième révélation

Kandinsky. La troisième révélation

La troisième révélation L’art est à bien des égards comme la religion. Son évolution ne consiste pas en de nouvelles découvertes qui effacent les anciennes vérités… mais en l’apparition de nouvelles vérités qui, au fond, ne sont rien d’autre que le développement...

lire plus
Prière de Janusz Korczak

Prière de Janusz Korczak

Prière de Janusz Korczak Seigneur notre Dieu, je fais ce que je peux. Et comme je peux peu, je fais peu, mais toujours consciencieusement. Tu sais bien. Tout le monde ne peut pas être une grosse tête, à chacun de se débrouiller selon ses moyens. Je me débrouille comme...

lire plus
Verlaine. Qu’as-tu fait ?

Verlaine. Qu’as-tu fait ?

Qu'as-tu fait ? Le ciel est, par-dessus le toit, Si bleu, si calme ! Un arbre, par-dessus le toit, Berce sa palme. La cloche, dans le ciel qu’on voit, Doucement tinte. Un oiseau sur l’arbre qu’on voit Chante sa plainte. Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là, Simple et...

lire plus
Hugo. L’immense oui

Hugo. L’immense oui

L'immense oui De quelqu’un qui se tait nous sommes les ministres ; Le noir réseau du sort trouble nos yeux sinistres ; Le vent nous courbe tous ; L’ombre des mêmes nuits mêle toutes les têtes. Qui donc sait le secret ? Le savez-vous, tempêtes ? Gouffres, en...

lire plus
Prière de Kwhaja Mîr Dard

Prière de Kwhaja Mîr Dard

Prière de Kwhaja Mîr Dard A la recherche du Bien Aimé Si je ne Te voyais ici dans toute Ta majesté Qu’importerait-il que je voie le monde ou ne le voie pas ? Dans Tes multiples formes Tu n’es qu’un : Je n’ai trouvé personne qui fût comme Toi. La peine et la...

lire plus
Bouguereau. Aphrodite. 1879

Bouguereau. Aphrodite. 1879

Bouguereau. Aphrodite. 1879 Si la tendresse avait un visage, ce serait le tien ;Si la sagesse avait des yeux, ce serait les tiens ;Si la noblesse avait un charme, ce serait aussi le tien.Malgré tout,Ta beauté formelle ne serait qu’un avant-goût de la splendeur...

lire plus
Prière de Marie de Magdala

Prière de Marie de Magdala

Prière de Marie de Magdala L’attachement à la matièreengendre une passion contre nature.Le trouble naît alors dans tout le corps ;c’est pourquoi je vous dis :« Soyez en harmonie.Si vous êtes déréglés,inspirez-vous des représentationsde votre vraie nature.Que celui qui...

lire plus
Nirmayananda. Recommencements

Nirmayananda. Recommencements

Recommencements Car la vie des ultimes profondeursNaît étrangement d’une mort sans douleurMon être surgit du Non-Être !Dans la pulsation mystérieuseD’une récréation intemporelle.Vie-mort… Vie-mort… Vie-mort…Création-destruction…Création-destruction…Chaque coup...

lire plus