La Source

Quand je parle de retourner à la source, c’est à un au-delà de cette expérience que j’aspire, pour retourner à la source définitive qui est Dieu, mon Père, mon unique origine.
Pour atteindre cette source, les démarches vont se succéder dans une alternance de négation et d’affirmation, de retrait et d’avance, de renoncement et de saisie, de vide et de plein. Ma vie est une réalité bien mystérieuse que je ne saisis pas en elle-même. Ce sera là une première manière de réaliser ce qu’est ma vie, en prenant conscience de ce que je fais, de la manière dont je suis en relation avec les autres, et avec le monde qui m’entoure. Dans ces prises de conscience, je saisirai que je suis un être vivant et que ma vie se projette en actes, en paroles, en pensées, en affections. J’agis, je parle, je pense et j’aime. Tout cela sort d’un même centre qui est en moi. Si par un matin tranquille, au grand air, dans le soleil levant, je suis envahi par le goût de vivre, je sais que je suis vivant. Je reçois en moi la vie qui me communique l’univers entier, et je la renvoie à tous les êtres, dans ma joie d’exister.

Yves Raguin. La Source. DDB. 2008