Dieu n’est pas

Dieu n’est pas une Essence à part nous.

Il n’est pas plus un foyer de lumière élevé au-dessus des cieux, comme le soleil au-dessus de la lune, qu’il n’est le pain consacré dans le calice d’or. Il est le soleil, et le pain, et les cieux et l’or du calice, et les éléments de la terre, et le cœur de l’homme.
Il est en nous et hors de nous ; nous sommes en lui et jamais hors de lui.
Esprit universel, partout il se révèle à travers les voiles épais de la matière, et notre âme est un sanctuaire qu’il remplit de son Essence, qu’il anime de son Souffle et qu’il embrase quelques fois de son Amour.
Cherchons-le donc en nous-mêmes, car plus nous l’y chercherons,  plus nous apprendrons à l’y trouver, plus le voile deviendra transparent, et plus le rayon mystérieux fera sentir sa chaleur ; mais nous le cherchons si mal et si rarement que nous oublions le trésor caché et que nous perdons la connaissance de dieu et de nous-mêmes

George Sand. Correspondances. Édition Garnier