Je suis de retour

Comme j’ai erré loin de ton Esprit, ô Tendre Unique et Véritable, si loin, si loin ! J’étais si profondément perdu dans le dédale des mots, des mots, des mots ! Mais me voilà revenu, et dans ton Esprit je trouverai toujours ma vie, ma paix, ma force. Ton Esprit est le pain de vie ; en le trouvant, plus jamais je n’aurai faim. Ton Esprit est une source ; en buvant son eau je n’aurai jamais soif.
Tel un voyageur fatigué, je t’ai cherché, et voilà que ma lassitude a disparu. Ton Esprit a dressé pour moi une tente ; dans son ombre fraîche je flâne, et la paix emplit mon âme. Ta présence m’a comblé de paix. Ton amour a placé devant moi un festin d’Esprit. Oui. Ton Esprit est mon lieu de repos, une oasis dans le désert de la lettre de vérité.
En Toi je me déroberai au monde bruyant des discussions ; dans ta conscience je trouverai un répit à la malignité de la langue des hommes. Ils découpent ton vêtement, ô Seigneur de Paix, se querellent à propos de ta parole, jusqu’à ce qu’elle devienne des mots et non plus la Parole.
Tel un mendiant j’ai cherché le nouveau ciel et la nouvelle terre, et tu m’as fait l’héritier de tout cela.
Comment me tiendrai-je devant toi, si ce n’est dans le silence ? Comment t’honorerai-je, sinon dans la méditation de mon cœur ?
Tu ne recherches ni louanges ni actions de grâce mais Tu accueilles le cœur qui comprend.
Je garderai le silence devant toi. Mon âme, mon esprit et mon silence seront ta demeure. Ton Esprit emplira ma méditation ; il me rendra, et me gardera complet. O toi, Tendre et Unique et Véritable : je suis de retour en toi.

Joël S. Goldsmith. La voie infinie. Le Relié. 2013